- En ligne, 75 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Confession de Femmes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions de femmes > Rencontre tant attendue

Confession Intime - Rencontre tant attendue

C.F.n°43 Confession d'une femme n°43
Date 03/12/04
Nom Chouchou
E-mail Ne souhaite pas publier son e-mail
Titre Rencontre tant attendue

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Bonjour, je suis Chouchou, femme fin de la trentaine, qui a vécue un rêve, l'instant d'une soirée. C'était lors d'une journée d'été, en août 2004 plus précisément. J'avais un rendez-vous galant avec un homme que je n'avais jamais rencontré, mais nous nous étions téléphoné très régulièrement depuis un certain temps et même vus en photo.

Un jour le destin a fait qu'il nous a été possible de nous rencontrer. Le jour J est enfin arrivé. Le hasard a fait que je l'ai vu sur l'autoroute, la première fois, et quand il a levé ses yeux vers le rétroviseur, j'ai su que c'était lui, et mon coeur s'est mis à battre la chamade. J'avais un sourire aux lèvres indescriptible. Je l'ai suivi jusqu'à notre point de rencontre, un petit restaurant sympathique, à l'abris des regards. Je me suis garé à côté de lui, mais lorsque je suis descendue de la voiture, la panique s'est emparée de moi avec, soudain l'excitation, les chaleurs, les mains moites. Il s'approche, me serre contre lui et dépose un baiser sur ma joue. Un vrai gentleman.

Nous nous installons donc a une table, et commandons un apéritif. Nous discutons de tout et de rien. C'est la découverte de l'autre, l'émerveillement. Il m'a fallu un certain moment avant d'être totalement à l'aise. A un moment, quand il a pris ma main, j'ai cru défaillir. Il la caressait, l'embrassait et, d'un coup, j'ai senti sa langue au creux de ma main, un frisson qui me parcourait le corps, jusqu'au plus profond de moi. Je me suis sentie excitée tout à coup. Mon envie de lui était encore plus forte. Mais nous devions, prendre le repas dont nous avions déjà passé commande, accompagné d'un bon vin.

J'avoue que lorsque l'assiette fut devant nous, l'appétit manquait à l'appel. C'était plutôt le désir qui nous envahissait. Nous avons abrégé le repas, et pris un café. Pour le dessert, je savais déjà qu'il était assis devant moi.

A la sortie du restaurant, moment d'hésitation de ma part. Ce que je n'avais jamais osé faire, ce que j'allais faire ce soir-là... Mais l'envie est si forte. Alors, il a fait glisser sa main sur ma fesse et m'a embrassée.

Wooowwwwww! Quel frisson. Mais il avait réservé une petite chambre au-dessus du restaurant. Nous y allons et je me dis que je vais pouvoir laisser libre cours à mes élan de passion et de tendresse, et j'espère qu'il en sera ainsi pour lui.

Nous nous sommes alors embrassés tendrement. J'étais si bien au creux de ses bras, si près de lui, comme je ne l'ai jamais été. Je sentais ses mains sur mon corps, qui glissaient doucement. Il m'a doucement m'a retiré la petite camisole blanche que je portais ce soir-là, et il a dégrafé mon soutien-gorge avec la délicatesse que je lui avais prêtée. Il commence à caresser mes seins avec ses mains, puis vient le tour de sa bouche qui se pose sur mon mamelon, déjà durci par l'excitation.

De mon côté je m'acharne sur son chandail, que je lui retire, et ensuite son pantalon, qui glisse sur le sol. Le lit étant juste à côté, je me met sur le ventre, pendant qu'il libère son sexe de son boxer. Enfin, je vais goûter ce fruit que j'avais si longtemps espéré. Ma bouche sur son sexe, ma langue qui glisse doucement. Soudain il me fait basculer sur le dos, retire doucement ma jupe, ma culotte et sans crier gare... enfouit sa tête entre mes cuisses.

Je sens tout à coup la chaleur m'envahir, ses lèvres sur ma chatte, douce, fraîchement rasée, sa langue qui s'infiltre entre mes lèvres, pour découvrir mon clitoris qui a rêver de ce moment plus d'une fois. Je sens tout les mouvements de sa langue. C'est si doux, si chaud, si bon. Sa langue trouve la grotte de plaisir, il enfile sa langue en moi, c'est divin.

Pendant tout ce temps, ses mains glissent sur mon corps, et mes mains caressent son sexe qui est à la hauteur de mon visage. Ma main fait de légers va et vient.

Tout à coup, nos bouches se retrouvent. Quel plaisir d'embrasser cet homme dont j'avais un fort désir. Il s'approche de moi, ouvre doucement mes cuisses, présente son sexe à l'entrée et moi je l'accueille avec joie en moi. Ce sont des caresses internes magnifiques! Je le sens bien et j'aimerais que cela ne s'arrête jamais. Il vient me rejoindre, partageant sourire et regard empreint de tendresse. Sa main glisse tendrement sur mes seins, mon ventre et pour terminer sur ma chatte qui en redemandait encore. Ses doigts ont caressé ma fleur d'amour jusqu'à ce que je lui offre mon plaisir.

Suite à ces vibrations, j'ai aussi eu envie de lui transmettre ces frissons, ces vibrations. Il se couche doucement sur le dos et je l'embrasse avec passion. Ma bouche descend et je me glisse entre ses cuisses. Ma langue lèche son sexe, de haut en bas; ma main caresse ses zones érogènes. Il me regarde. Il aime ce qu'il voit. Mais je n'y tiens plus, ma bouche s'ouvre doucement, ma langue lèche bien le tour de son gland. J'enfonce gentiment son sexe bien droit entre mes lèvres, que je resserre bien autour de son sexe.

Je commence un va et vient langoureux. Son souffle s'accélère. Je continue à lui procurer le plaisir ultime, son sexe est prisonnier de ma bouche, mes lèvres se resserrent, ma langue glisse bien, je sens qu'il est sur le point de jouir. Je le vois dans ses yeux, dans son sourire. J'y met tout les sentiments que j'ai pour lui.

- Oui, vas-y amour, jouis pour moi.

Ce qu'il fait... et ma bouche se délectée de son plaisir. Je suis revenue près de lui, au creux de ses bras. Nous sommes resté là un moment, à s'admirer, se regarder, se sourire. Nous étions si bien.

Cependant, l'heure de la séparation avait sonné et nous nous devions d'être raisonnable. Ce ne fut pas sans tristesse que nous avons refermé la porte de cette chambre derrière nous. Mais cependant avec la satisfaction d'avoir été au bout de nos désirs.

Ce fut une soirée mémorable, que cette rencontre tant attendue. Depuis ce temps, ce souvenir fait partie de moi, et de lui aussi sûrement. Qui sait si le destin fera en sorte qu'on se croise à nouveau.

Chouchou.

Retour en haut de la page





Partagez ce récit :


Copyright 2003-2017 © Confession Intime