- En ligne, 106 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Confession de Femmes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions de femmes > Le pote de mon mari

Confession Intime - Le pote de mon mari

C.F.n°55 Confession d'une femme n°55
Date 12/09/05
Nom Sandrine
E-mail Ne souhaite pas publier son e-mail
Titre Le pote de mon mari

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Je m'appelle Sandrine, j'ai 40 ans, mariée depuis seize ans, deux filles ados. Mon mari est gendarme.

Depuis quelques années déjà, la routine s'est installée dans notre couple. Mon époux est souvent absent le soir, de par son métier et quand par chance il passe la nuit avec moi, nous faisons rarement l'amour.

Il a un ami et collègue qui s'appelle Marc, 26 ans. Il est souvent à la maison car il vit seul (femme de gendarme, c'est un sacerdoce !). Ses différentes copines ne sont jamais restées très longtemps. Il est plutôt ordinaire, physiquement.

Dernièrement, son ex m’a fait une confidence alors que nous parlions des mecs en général. Elle m’a dit que c'est un super coup et qu'il est bien monté. Depuis, je dois dire que je le voyais différemment quand il venait.

Depuis quelques jours, j'ai remarqué qu'il me regardait souvent. Il s'est fait plus proche. Quand il mange à la maison, il se met toujours à côté de moi. Nos pieds se sont souvent rencontrés sous la table (une fois, c'est un accident, plus, c'est volontaire. Une femme sait ce genre de chose).

Quand je lui passe les plats, ses doigts s'attardent sur mes mains et quand il me fait la bise, il pose souvent sa main sur mon épaule ou ma taille. Au début, je trouvais ça agaçant, mais maintenant j'y prends un certain plaisir. C'est comme un jeu interdit et, ayant 40 ans, je suis contente de savoir que je peux encore faire envie à un homme plus jeune que moi.

Samedi, il y a quinze jours, je l'invite à dîner. Nos filles sont parties dormir chez une copine. Mon mari est de permanence et Marc est de repos. Je frémis déjà à l'idée de nos petits jeux. Pour l'occasion, je mets une petite jupe, des dim up et des talons aiguille. J'ai envie de me faire belle pour lui. Mon mari me complimente pour ma tenue.

20h. Marc arrive. Il a un sourire en me regardant de la tête aux pieds. J'ai l'impression qu'il me mangerait toute crue. Bien entendu, il se place près de moi autour de notre table ronde. J'attends avec impatience le début des hostilités. Nous parlons de choses et d'autres.

Soudain je sens son pied toucher le mien. Je ne dis rien. Il le retire et me touche à nouveau quelques minutes plus tard.

Je le regarde, il discute avec mon mari. Pour la première fois, je décide de lui répondre. Je commence aussi à lui caresser le pied. Il se lève pour aller aux toilettes. Quand il revient, je remarque que sa chaise s'est rapprochée de la mienne. Je fais de même en revenant de la cuisine. Mon mari, plongé dans sa discussion, ne remarque rien. Nos jambes se touchent presque.

Marc pose sa main sur sa cuisse. Sa paume me touche soudain le haut du genou. Il commence à lever et baisser son genou. Ce faisant, il me caresse.

Il me trouble, il n'a jamais été aussi loin. Je commence à sentir une chaleur envahir le bas de mon ventre. Il s'aventure plus loin. Il pose un doigt sur ma cuisse et me caresse. J'ai envie de retirer sa main mais cela me fait tellement plaisir.

Un deuxième doigt se pose sur ma cuisse. Mon mari ne se doute de rien. Je sens que mon string devient humide. Je commence à mouiller. La chaleur se fait plus intense au niveau de ma chatte. Sa main est maintenant sur mon genou qu'il caresse doucement, l'air de rien. Je n'écoute plus la conversation. Je ne tiens plus en place sur ma chaise. Sa main commence à remonter sur ma cuisse. D'abord sur ma jupe puis sous ma jupe. Il va bientôt sentir la dentelle de mes dim up.

Je n'en peux plus. Je mouille énormément. Je pars aux toilettes. Je suis très excitée. Il faut que je me masturbe. J'ai une envie folle de me faire jouir. Mes doigts explorent mon sexe trempé. Je me frotte le clito de plus en plus vite, de plus en plus fort.

Ouiiiiiiiii! Je jouis ! C'est bon. Je passe par la salle de bain pour me nettoyer et retourne à table.

Marc a un sourire qui en dit long. Il a sûrement compris la raison de mon absence.

Le téléphone de service se met à sonner. Mon mari doit partir. Un accident sur la départementale qui mène à la boîte de la région.

- Je vais en avoir pour un bon moment, ne m'attendez pas pour le dessert.

A peine la porte fermée, Marc se tourne vers moi. J'ai peur de ce qu'il va me dire.

- Sandrine j'ai très envie de toi…

- Non, on ne peut pas, je suis mariée ! C'était juste un jeu !

Il me pose la main sur la cuisse et commence à explorer sous ma jupe. Je pense que je ne vais pas pouvoir lui résister bien longtemps.

Je me lève pour aller faire la vaisselle. Marc m'aide à débarrasser. Alors que je suis devant l'évier, il vient se placer derrière moi et me prend la taille. Je sens son souffle dans mon cou. Il commence à me lécher la nuque. Mon corps tout entier se met à frémir.

Il se colle à moi. Je sens quelque chose de dur dans son pantalon. Il bande. Ses mains descendent sur mes fesses. Je recommence à mouiller comme une folle. Ma respiration se fait plus forte. Une de ses mains remonte le long de mon corps et vient me caresser un sein. Je me retourne vers lui. Ses lèvres se posent sur les miennes. Nous nous donnons un baiser fougueux.

Il déboutonne mon chemisier et dégrafe mon soutien-gorge. Il lèche le bout de mes seins, mordille mes tétons. Je suis inondée de mouille. Il remonte ma jupe et enlève mon string. Sa main découvre ma toison brune, ses doigts explorent ma chatte. Je baisse son pantalon et pose ma main sur son boxer. Il bande comme un fou.

- Mets-toi à genoux, me dit-il.

Il me découvre alors une bite de bonne taille, plus grosse que celle de mon mari. Je commence à le branler. Il place son gland sur mes lèvres. Je le suce comme une folle. Il me remonte et me pose sur la table de la cuisine. C'est à son tour de me lécher.

Je sens sa langue explorer mon intimité pendant qu'il met un doigt dans mon petit trou.

Je sens l'orgasme proche. Ca y est, je jouis dans sa bouche ! Je crie comme jamais.

Il se relève, pose son gland sur mon clito. Il écarte mes lèvres et me pénètre d'un coup. J'ai l'impression qu'il me déchire le vagin. Il dit qu'il me trouve serrée ( c'est normal, j'ai eu deux césariennes). C'est comme si je perdais ma virginité une seconde fois.

Il commence à me baiser à grands coups de reins. Je hurle mon plaisir à chaque va-et-vient. Je n'ai jamais ressenti de plaisir à ce point. Son ex a raison : c'est un sacré coup !

Il me retourne, me prend en levrette. Je me fais défoncer. Je sens son membre se gonfler. Il va jouir. Ma tête me tourne, il me fait jouir pour la troisième fois ce soir, en même temps que lui. Je sens sa semence se répandre en moi.

Il m'a refait l'amour plusieurs fois avant que nous nous séparions vers 1 heure 30 du matin.

Depuis, nous avons quelques après-midi coquins de temps en temps.

Sandrine.


Retour en haut de la page







Partagez ce récit :


Copyright 2003-2017 © Confession Intime