- En ligne, 54 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Confession de Femmes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions de femmes > Le DJ

Confession Intime - Le DJ

C.F.n°61 Confession d'une femme n°61
Date 11/06/06
Nom Eva
E-mail nothing_none@hotmail.com
Titre Le DJ

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Cette aventure a eu lieu lorsque j'avais à peine 18 ans. J'étais alors en terminale littéraire et déjà fiancée. Mais ma relation à distance ne pouvait pas satisfaire toutes mes envies.

Un soir, mon meilleur ami me propose de passer la soirée dans un pub. Je décide alors de me vêtir de façon plus sexy. Devant lui, je retire ma tenue d'intérieur. Il me conseille de mettre la mini jupe que nous avons choisie l'après midi même avec des bas noirs. Habituellement je ne porte pas de soutien-gorge mais cette fois je veux mettre mes seins en valeur car, bien qu'ils soient assez jolis, ils ne sont pas très gros. Mon meilleur ami me scrute attentivement, il a l'habitude de me voir nue, et même de caresser mon corps, il est d'un grand conseil pour moi. Ainsi, nous optons pour un haut en soie noire. Je le laisse ensuite coiffer mes cheveux couleur ébène. J'enfile mes bottes, accessoires de séduction par excellence. Et, nous voilà en direction du pub.

Dans la rue, les gens klaxonnent sur notre passage. Heureusement le pub n'est pas loin. Le videur nous regarde quelques secondes, de haut en bas, esquisse un sourire et nous permet enfin d'entrer. Le pub est presque plein, la musique retentit dans chaque oreille, fait frémir les corps. Nous trouvons malgré tout une place devant le DJ, serrés entre d'autres personnes. Il n'y a pas beaucoup de femmes, je sens bien que les yeux se rivent sur moi lorsque je retire mon long manteau.

Je demande alors à mon ami de passer notre commande, lui-même, je n'ose pas me lever. Nous enchaînons verre sur verre, nous rions beaucoup de tout et de rien. Je commence à être un peu saoule, et comme toujours quand j'ai trop bu, j'ai envie de sexe... Je jette alors mon dévolu sur le DJ, il est plutôt mignon : grand, mince, les cheveux blonds et mi-longs, il doit avoir la trentaine. J'aime sa façon de bouger au rythme de la musique. Il m'intéresse de plus en plus.

Je le regarde et pour voir s'il partage mon intérêt je décide de me rendre aux toilettes, seule. Je dois aller à l'étage, monter des escaliers, au risque de divulguer mes fesses, mon sexe recouvert d'un très petit string transparent. Je m'en fiche, l'alcool a fait son effet. Je monte une à une les marches, je me retourne : il me regarde, je lui fais de l'effet. Mais il n'est pas le seul à me regarder, toute la pièce a les yeux dirigés sur moi, sur mes jambes, mes fesses. Tous ses regards, tous ses hommes qui n'ont qu'un désir : me prendre, c'est délicieux.

Avant d'entrer aux toilettes, je dois repousser l'avance de quelques jeunes hommes. Car ce soir-là, je n'en veux qu'UN : le DJ. Et je vais l'avoir, c'est sûr.

Le reste de la nuit se passe de façon banale, je continue de boire. Un peu avant la fermeture, j'écris mon numéro de téléphone sur un papier, un petit mot coquin et je demande à la serveuse de le donner au DJ.

Je sors alors du pub, j'attends non loin de là, je prends congé de mon meilleur ami. L'appel tant attendu ne se fait pas prier. L'homme désire me voir, nous prenons rendez-vous dans la boîte du coin. Il m'offre un verre, il m'invite à m'asseoir près de lui, encore un peu plus près. Nous nous présentons, il m'avoue qu'il est marié mais que je l'intéresse. Il me raconte qu'il est en train de divorcer, je m'en fiche, je ne veux pas penser à sa femme, mais seulement à nous. Nous nous embrassons, sa langue s'insinue dans ma bouche, il me caresse les cheveux, les hanches... ses mains arrivent à ma poitrine, je les repousse, il y a trop de monde qui nous regarde. Puis, le flirt prend fin, il doit rentrer chez lui, il est 4h du matin, sa femme l'attend. Nous décidons de nous revoir à la fermeture du pub la semaine prochaine. Le rendez-vous est donc pris.

Je vais tout de suite vous raconter le deuxième rendez-vous. Il m'emmène chez des amis à lui, deux hommes. Nous regardons des DVD sur un ordinateur portable, je refuse de fumer des joints, de boire de l'alcool, je préfère rester sobre cette fois. Un de ses amis, me demande s'il peut se servir de ma cuisse comme tapis de souris, je le laisse faire. A vrai dire, cela m'excite.

C'est alors que je deviens plus entreprenante avec mon beau DJ, je l'embrasse, ma langue danse avec la sienne, je passe ma main sous son pull-over pour caresser son torse. Je veux faire l'amour ce soir, je ne veux plus attendre, j'essaie de le lui faire comprendre. Pendant que l'autre main glisse avec la souris le long de ma cuisse, celle du DJ se fraie un passage vers mon bas ventre. Les deux hommes qui sont ses amis ne m'intimident pas, ils ont la trentaine aussi, plutôt mignons.

Au début, ils ne nous regardent pas, ils ont toujours les yeux rivés sur l'écran d'ordinateur. J'ose alors tenté le tout pour le tout, je descends ma main, je déboutonne la braguette du DJ, juste assez pour pouvoir glisser mes doigts... Je veux savoir s'il est dur, s'il aime qu'une lycéenne le traite ainsi. En effet, il a bien une érection. Il ne me résiste pas. Allons-nous faire l'amour ici? Devant ces deux hommes?

Le désir monte en moi, sa main qui me caresse le sexe par-dessus le tissu me fait frissonner. J'ai envie d'être pénétrée, maintenant je suis offerte. Je me transforme en soumise, en esclave.

J'entends alors la souris tomber par terre. Les deux hommes doivent nous regarder, je ne sais pas, je garde les yeux fermés. Je me laisse caresser. C'est alors que j'entends des déplacements dans la pièce. Je vois les deux amis debout devant moi. Je pose très vite mes yeux sur leur bas ventre, je vois une bosse dans leur pantalon. Eux aussi ils ont envie de moi. "Est-ce que tu veux que l'on te baise?" demande l'un d'entre eux.

Je ne réponds rien, je n'ai jamais eu d'expérience sexuelle avec plus d'un seul partenaire à la fois, mais me faire baiser, ça oui j'en ai envie. Pourtant, je préfère continuer à me consacrer à mon beau DJ. Je vois qu'il a sorti sa verge, elle est tendue fièrement. Je n'attends pas une seconde, je me penche sur elle.

D'abord, je lèche doucement le gland puis j'enfonce tout le sexe dans ma bouche. Je ne peux plus freiner mes envies. J'entends les gémissements de l'homme, il appuie sur ma tête. Je dois lui faire violence pour ressortir son sexe, mais je le prends entre mes mains et me gifle le visage avec. Cela fait son petit effet. On me traite de petite salope, ils sont impressionnés de voir combien une fille de mon âge peut être garce.

Pendant que je reprends ma fellation, un des hommes commence à découper mes habits aux ciseaux ! Mais que fait-il? Comment vais-je pouvoir me rhabiller ensuite? Peu importe, on continue à appuyer sur ma tête pour que je suce, toujours plus fort. La verge vient taper au fond de ma gorge, elle me fait parfois même mal.

La froideur du ciseau me fait frémir, il n'y a plus rien sur mon corps, je suis nue, seules mes bottes ont résisté. Les deux hommes me caressent, c'est bon de sentir tant de doigts sur soi, puis en soi, devant, derrière, hmmm... Mon partenaire se retire de lui-même de ma bouche, il laisse sa place pour en prendre une autre.

Aussitôt, une bite s'engouffre entre mes lèvres. Deux mains me tirent par les épaules, pendant que deux autres me tirent par les fesses. Je sens une queue se glisser dans mon sexe. L'accès est facile, je mouille beaucoup, pas besoin que l'on me prépare plus. Les va-et-vient en moi se font violents. Le DJ qui est en train de me prendre, se met lui aussi à m'insulter pour décupler son plaisir. Il aime me traiter de garce. Il me demande si j'aime sa queue. Je veux lui répondre mais j'ai la bouche remplie, je ne peux que grogner.

Je ne peux laisser le troisième homme se masturber seul, je me place devant sa queue. Je le suce lui, je suce son ami, et ainsi de suite, je vais de queue en queue. Je caresse leurs couilles... Je les regarde, cela les excite, de me les voir sucer de cette façon. Pendant que je continue ainsi mon traitement, le DJ prend une cadence infernale. Il fait claquer mes fesses, il me défonce complètement, tant que j'ai du mal à continuer mes fellations... Mais cela ne dure pas longtemps, il se retire aussitôt et vient déverser sa semence sur mon visage. Il y en a beaucoup, je lèche le pourtour de mes lèvres, je laisse le reste. J'adore être recouverte de sperme, j'aime la chaleur, l'odeur du foutre.

Le DJ qui a quelque peu perdu de sa vigueur reprend sa place dans ma bouche. Des mains puissantes me soulèvent, un homme vient prendre place sous moi. J'ai hâte de me faire à nouveau pénétrer. Je dirige sa queue vers mon sexe et m'empale violemment sur lui. Je crie un "baise moi!". Il ne se fait pas prier.

Le sexe est plus gros que celui du DJ, je le sens bien, je n'ai pas besoin de me serrer sur lui. Il me suffirait largement mais le troisième homme demande sa jouissance. Je l'entends demander s'il peut venir dans mon cul, ce n'est pas à moi qu'il pose la question car il n'attend pas ma réponse.

Je n'ai pas l'habitude que l'on me sodomise, les seules fois où quelque chose m'a pénétré l'anus, ce fut avec mon gode. Néanmoins je n'eus pas le temps de me poser de question. Je l'entendis cracher sur ma rondelle qui avait déjà été doigtée. Et il y entra petit à petit. Le DJ ne me laissa pas gémir, il sortit sa bite un instant, me regarda et je compris que les deux queues étaient en train de me limer.

Le DJ m'approche de sorte que sa bite se retrouve devant mon visage où le sperme commence à sécher. Je n'ai même pas le luxe de penser à mon propre plaisir, je suis leur objet, leur pute. Je suce, je me fais baiser, je sens que ma chatte me brûle... J'espère tout de même avoir un orgasme avant que les deux queues se retirent.

Et voilà qu'il arrive, pendant que le rythme s'est accéléré, pendant que je sens taper en moi très fort ces pieux. La jouissance arrive, je n'ai même pas eu besoin de me concentrer... Je gémis de plus en plus fort, je m'empale moi-même du mieux que je le peux, et mon bas ventre tremble, tremble, j'explose, je crie!! Ma jouissance a excité les deux hommes, il ne me laisse même pas reprendre mes esprits. Ils se retirent de mes trous et viennent se déverser, presque en même temps sur mon visage, sur mes seins. Ils me recouvrent de foutre chaud pendant que je me masturbe pour faire durer le plaisir.

Nous allons sûrement remettre cela avant le matin. J'ai encore envie d'être leur petite salope.

Eva

Retour en haut de la page







Partagez ce récit :


Copyright 2003-2017 © Confession Intime