- En ligne, 106 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Confessions intimes de Femmes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions de femmes > Destin tracé

Confession Intime - Destin tracé

C.F.n°85 Confession intime d'une femme n°85
Date 15/06/08
Nom Rebbecca
E-mail Ne souhaite pas publier son e-mail
Titre Destin tracé

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

J'ai aujourd'hui 26 ans et je vais vous faire part de ma petite histoire !

Cela faisait un mois que mon chéri m'avait demandé en mariage (nous nous connaissions depuis six mois) et j'avais répondu "OUI", évidemment !
J'allais, pour la première fois, rencontrer ma future belle famille.

Je suis de Paris et lui : américain, il a deux frères et une sœur.
Nous partons pour Chicago, arrivés à la porte de la maison de ses parents, je sens le stress m'inonder, il me dit que tout va bien se passer et me demande de rester calme.
Il sonne à la porte, sa mère est juste derrière, impatiente de me rencontrer ENFIN !
J'entre dans cette charmante maison et tout le tralala !
Là, arrive son frère plus jeune de deux ans, brun, 1 m 85 environ, bien foutu, un regard pénétrant avec des yeux verts comme les miens !
A ce moment précis, je n'entends plus rien et reste bouche bée devant cette image parfaite de l'homme de mes rêves.
Je reprends mes esprits, mon fiancé me demande si tout va bien car j'ai les joues rouges et l'air d'être dans la lune. Je lui réponds que cela doit être le voyage, la fatigue et l'émotion.
Nous allons nous installer dans la chambre.

Plus tard arrive l'heure du dîner, je suis assise à côté de mon chéri et son frère en face de moi. Chacun me parle, je raconte ma vie etc.
Son frère essaie de me faire rire mais je ris jaune ! Je ne sais pas ce qu'il m'arrive mais je ne peux pas le fixer et je continue à rougir sous son regard tout le long du dîner.

Après avoir pris le dessert puis tout rangé, les parents sont allés se coucher.
Nous, les jeunes (ses frères et sa sœur) sommes restés dans le salon à discuter de choses et d'autres pour finir sur nos relations sexuelles !
Chacun raconte son histoire à tour de rôle…
Mon beau brun avoue qu'il avait eu une relation assez difficile avec son ex et que depuis il est seul.
Ensuite ils me taquinent tous pour qu'avec mon fiancé, nous racontions nos expériences.
Le problème c'est que je me sens gênée, nous ne l'avons fait que trois fois. Je ne veux pas leur dire : c'est privé…
Le beau brun arrive derrière moi et se met à me masser le dos, je suis mal à l'aise mais mon fiancé me dit "Laisse toi faire, il le fait à tout le monde, il est très tactile et ne le prends pas mal, au contraire !"
Je me détends et le laisse me toucher sans oser le regarder…

Dans la nuit, vers 4 heures, je n'arrive pas à dormir, probablement à cause du décalage horaire et surtout, je pense au frère de mon fiancé !
Je sors de la chambre pour me préparer une camomille, j'entre dans la cuisine et fais chauffer de l'eau et soudain IL apparaît ! En peignoir et caleçon.
- Tu n'arrives pas à dormir aussi ?
- Comme tu vois ! Cela doit être le décalage horaire… Au fait, peux-tu me dire où se trouvent les infusions ?
Il s'approche de moi, presque à me coller, il ouvre le placard au-dessus de ma tête et me sort la boîte à thé.
A ce moment-là, je me sens toute chose, une vague de chaleur brûlante me parcourt le corps, un frisson gigantesque dans toute la colonne.
- As-tu froid ?
Il m'enveloppe alors dans son peignoir et je me blottis dans ses bras mais toute rigide comme un bâton ! Il me regarde et j'en fais autant, je ne peux plus bouger, je suis tétanisée, il approche son visage et je me sens en parallèle (ou plutôt à la verticale ! lol !)
Son caleçon gonflé contre moi…
Soudain je prends peur, je n'ai pas envie de tromper mon fiancé, pas avec son frère, pas comme cela… je ne veux pas !
Je retourne dans la chambre, saute dans le lit, mon fiancé me prend tout contre lui et épuisée par la peur, le décalage, et toutes ces émotions, je finis par m'endormir.

Quelques jours plus tard, mon fiancé me dit : "Écoutes, la banque m'a appelé, et je dois me mettre en conférence téléphonique, je ne sais pas combien de temps cela va durer, je dois aller au bureau de mon père, alors, passe la fin de journée avec mon frère".
Le frère dont il parle c'est le beau brun (le suivant est à l'université avec la sœur et le plus jeune à 15 ans est encore au lycée.)
Il a prit une année sabbatique car il vient de terminer ses études de médecine et a envie de prendre du bon temps et respirer après tout le stress de ses examens et du travail abattu.
Je lui réponds que je resterai à la maison tranquillement, mais il insiste et me dit d'aller m'amuser, de visiter la ville, d'acheter des souvenirs pour ma famille, etc.
Nous sortons donc vers 18.30 h, en ville, il me montre des magasins, des endroits sympas en profitant de certaines occasions comme de traverser au rouge… (je sais c'est pas bien !) pour me prendre la main.
Dans une cabine Photomaton, je m'assieds sur ses genoux pour faire quelques photos et il profite que je tourne la tête pour me voler un baiser !

Nous mangeons un Mac Do (habituellement je n'en mange pas, mais c'est l'occasion ! USA obligent ! Lol !)
En rentrant, ses parents nous demandent si nous voulons aller au cinéma avec eux et comme je suis trop fatiguée je souhaite rester à la maison. Il est 22.30 et j'espère voir mon fiancé, mais il me téléphone qu'il en a encore pour un moment. Du coup, j'aurais préféré aller au cinéma.
Mais bon, je vais dans ma chambre, passe ma chemise de nuit, sans manche, légère, en coton.
J'allume la télévision, m'étends sur le lit et commence à regarder un film quand mon beau brun arrive :
"je peux regarder avec toi ?" "Ok, assieds toi" Il se pose à côté de moi, ou plutôt, s'allonge !
Je suis fatiguée et j'ai du mal à tenir ma tête, je tombe sur son épaule et je m'endors.
Soudain je sens qu'on m'embrasse sur la tête !
Je lève le visage toute endormie, il m'embrasse sur la bouche, réveillée je lui redonne son baiser, il m'enlace et je glisse ma tête sur l'oreiller…
On s'embrasse AMOUREUSEMENT.

Oui ! C'est un vrai coup de foudre depuis le jour de mon arrivée, depuis le premier regard.
On s'embrasse, il me caresse le bras, le dos, son torse est sur moi.
Il descend sa main sur mon ventre et le caresse tandis que l'autre effleure mon visage.
Il remonte ma chemise de nuit pour poser des baisers sur mon ventre et remonte sur mes petits seins.
Il les caresse, et ils deviennent tout dur, ma respiration s'accélère peu à peu, j'ai déjà des spasmes à l'intérieur de mon ventre, je ne cesse de gigoter.
Il descend ensuite sa bouche sur mon cou (très sensible et je fonds dès qu'une bouche explore cette partie de mon corps !)
Je sens une chaleur m'envahir, il continue de descendre sa main et la glisse sur ma petite culotte blanche en coton. Il s'attarde à cet endroit et me caresse par dessus le tissu, doucement puis plus fermement et fait pression sur mon petit triangle.

Mon clitoris ne met pas longtemps à gonfler de plaisir et ma culotte ne tarde pas non plus à s'humidifier.
Il me susurre à l'oreille : "est-ce que tu aimes cela ? Sinon je m'arrête !" puis il me déclare "j'ai eu le coup de foutre dès que je t'ai vue… je t'aime !" tout en dirigeant sa main sous ma culotte pour me caresser mon petit bouton. Ensuite d'un doigt de haut en bas sur mes lèvres, il exerce des petites pressions …
" tu es complètement mouillée !"
Il se met alors à mes pieds, il descend ma culotte et me caresse les jambes, les prend délicatement et les écarte.
Il enfouit sa tête entre mes cuisses et souffle sur mon triangle d'amour, ce qui me fait chavirer, j'en tremble.
Il se met à m'embrasser le minou avec délicatesse, me donne des coups de langue, les spasmes se font de plus en plus forts, je gémis … il aime ça !
De toutes façons, c'est la seule chose que j'arrive à faire … gémir !
Il enlève son caleçon, se met sur moi, s'allonge et se frotte sur ma peau. Il fait des va-et-vient, cela m'excite de plus en plus.
"Je veux que tu sois encore plus mouillée, je veux te pénétrer comme un piston bien huilé… Je veux que tu jouisses comme tu ne le feras jamais, je veux te faire perdre la tête" (ce qui est déjà fait !)
Ses mots m'excitent encore plus, je mouille comme jamais auparavant !
Il redescend tout en me caressant les seins, et il s'applique à me goûter, me lécher, me manger l'intérieur, il enfonce sa langue délicieuse au fond de moi, puis quatre doigts au plus profond.
Je crie, c'est tellement bon ! Je suis partagée entre la douleur et la jouissance… (une douleur tout à fait agréable !)
Avec sa langue qui titille mon petit bouton et ses doigts au fond de moi qui me caressent, je jouis deux fois ! Je crois qu'il a trouvé mon point G ! Il me fait crier ! Que dis-je ? Hurler !!!

Ensuite il se remet au dessus de moi et me pénètre lentement, comme un piston bien huilé ! Il entre comme une clef dans une serrure : Ma serrure est faite pour Sa clef !
Il s'allonge sur moi et s'enfonce en va-et-vient qui ne s'arrêtent plus, de plus en plus rapides et intensifs, plus forts, plus bruts, des coups de reins… on se regarde pendant qu'il me pénètre au plus profond.
J'ai un volcan qui s'allume en moi, je gémis de plus en plus, je n'arrive presque plus à respirer tellement cela va vite, j'ai la tête qui tourne, je vois trouble, je me mords les lèvres, il m'embrasse et je lance des AHHHH … il s'enfonce brutalement comme si c'était notre dernier jour sur terre !
Ensuite il me lève et me prend en levrette, je suis à quatre pattes sur le lit. Il me tient les hanches et continue à s'enfoncer, il me prend le ventre et les pressions qu'il m'applique sont merveilleuses… Je n'en peux plus, je vais hurler et venir, je vais jouir, j'essaie de lui dire mais la cadence est tellement forte que j'en perds le souffle et je lui dis avec du mal : "I'M COMING !" je le répète à plusieurs reprises, cela n'en finit plus, et c'est le coup fatal, un dernier à l'intérieur de moi et c'est l'orgasme …
En criant on s'affale, nous avons jouis en même temps ! Ensemble, en harmonie !
Je reprends peu à peu ma respiration.
Nous sommes tellement dans notre histoire que lorsque nous reprenons nos esprits je me sens mal de ce que j'ai fait.
Il me dit : "on l'a fait parce qu'on s'aime et je vais tout avouer à mon frère, TOUT, si toi tu ressens la même chose que moi"
Évidemment que c'est pareil pour moi, j'ai eu le coup de foudre, je n'ai jamais ressenti ça pour personne.
Je lui demande de sortir de la chambre et de ne rien dire en attendant mon feu vert.
J'arrange un peu la chambre et attends que mon chéri rentre. Le reste de la famille est revenue à peu près trente minutes après nos ébats.
Mon fiancé arrive vers 2 h du matin, il a bossé comme un fou toute la journée. Il se colle à moi en arrivant, pensant que je dors déjà.

Je n'arrête pas de penser à ce qui va arriver bientôt.
Il se colle et je me sens mal, je me décolle et le repousse en lui disant que je ne veux pas de câlin maintenant.
Le lendemain matin, en me réveillant je lui dis : " j'ai envie de partir aujourd'hui, je veux rentrer mais toi, si tu veux tu restes pour profiter encore de ta famille"
"Tu agis bizarrement, ça fait presque deux semaines que c'est comme ça"
On s'énerve et on finit pas s'engueuler et je me mets à pleurer (je déteste les engueulades) Il me prend dans ses bras et me demande ce qu'il se passe
"Je suis tombée amoureuse de ton frère"
Il se met à rigoler
"C'est sérieux, j'ai eu le coup de foudre"
Il rétorque que c'est physique et ça en reste là !
"Non, et c'est réciproque, on a eu le coup de foudre"
Là plus un son, il s'habille et sort de la chambre.
Je le suis et rejoins tous les autres pour le petit déjeuner bien copieux.
En voyant son frère, je rougis et n'ose le regarder en face et par contre mon fiancé le dévisage d'un œil inquisiteur.
Mon beau brun comprend que j'ai raconté quelque chose, je fais oui de la tête.
Ensuite, sans m'y attendre, j'entends mon fiancé déclarer à toute l'assemblée : " Y'A PLUS DE MARIAGE"
Tout le monde lève la tête surpris, moi également et je réponds :
"Quoi ?"
"Tu as très bien compris, c'est terminé, contente ? Relax ?"

Sur le coup j'ai ressenti une grande tristesse et je suis allée dans la chambre. J'étais étonnée qu'il s'exprime ainsi : comme si tout était de ma faute. J'avais honte.
Il est venu me rejoindre pour me dire : "C'est-ce que tu voulais, non ? Alors pourquoi tu pleures, je ne comprends pas"
Son frère arrive et dit : "Merci"
J'ai l'impression d'être un jouet qu'ils se passent de l'un à l'autre.

Bref, la mauvaise période terminée, il y eut quand même un mariage huit mois plus tard et à ma grande surprise, j'étais enceinte de deux mois ce jour là.
Je me sens toujours gênée en rencontrant mon ex fiancé, tout le monde a été étonné de ce qui s'est passé, sa famille comme la mienne.
Surtout quand j'ai annoncé : "Papa, Maman, je me marie toujours mais avec son frère !"
Imaginez leur tête !

Comme quoi il fallait que je rencontre mon ex fiancé pour trouver le vrai amour de ma vie aux USA ! c est le destin !!!!

Cher(e)s lecteurs(rices) j'espère que la petite tranche de mon histoire que je vous ai racontée vous a plu !
Je suis très heureuse avec mon mari maintenant et nous avons une belle petite fille d'un an et demi !

Retour en haut de la page







Partagez ce récit :


Copyright 2003-2017 © Confession Intime