- En ligne, 158 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Confessions intimes de Femmes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions de femmes > Dans le Jacuzzi

Confession Intime - Dans le Jacuzzi

C.F.n°93 Confession intime d'une femme n°93
Date 01/03/09
Nom Mischa
E-mail Ne souhaite pas publier son e-mail
Titre Dans le Jacuzzi

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Je m'appelle Mischa, j'ai 19 ans.
Un jour d'hiver, moi, ma tante et ma cousine décidons de s'offrir une après midi dans un établissement de remise en forme.

Arrivées sur place, nous nous mettons à nos aises, monopolisant les piscines d'eau chaude, froides, saunas..
Deux heures passèrent quand ma cousine et moi apercument le Jacuzzi. Il y avait beaucoup de monde et il fallait attendre que des places se libèrent pour pouvoir s'installer.

Après avoir attendu une bonne dizaine de minutes, nous prenons place dans l'eau chaude et colorée par des néons changeants du Jacuzzi. L'extase... !! A peine assise, je fus surprise de sentir sous mes fesses un jet d'eau plus froide. Je me mis donc en position pour que ce jet se dirige vers mon clitoris. Un régal...!

Un homme se mit au bord du Jacuzzi en attendant d'y rentrer à son tour. Je le remarqua tout de suite : la quarantaine, grand, bien bâti. J'ai toujours eu un gros faible pour les hommes plus âgés que moi.
Mais, je me remis à me concentrer sur mon clitoris qui commençait à prendre de plus en plus de volume dans mon maillot de bain, et je ne pouvais m'empêcher de regarder cet homme. Une place se libéra à côté de moi. L'homme vint s'y installer. Je ne pouvais encore pas m'empêcher de le regarder en m'imaginant qu'il me faisait les pires choses, histoire de fantasmer et de faire encore gonfler mon plaisir.

Mais ma cousine se mit à me parler en me tirant de mes rêveries coquines. En lui répondant, je sentais comme une pression sur le dessous de ma cuisse. Je pensais que c'était un deuxième jet d'abord. Puis j'y mis ma main et sentis que c'était la main de l'homme qui s'avançait doucement vers moi.
Faisant comme si de rien n'était, je repris ma discussion en me concentrant sur cette main qui s'avançait de plus en plus vers mon vagin. Je décidais de descendre discrètement un peu le bas de mon bikini, histoire de lui ouvrir le passage de mon sexe. Ayant très bien compris le message, je sentis la main de l'homme sur mon pubis fraîchement rasé. Il descendit ses doigts experts vers mon clitoris plus enflé que jamais et commença à faire des petits mouvement circulaires. Je n'en pouvais plus, j'étais comme hors de mon corps.

Malheureusement, l'heure de fermeture s'approchant, nous devions partir... à contrecœur. Habillées, rafraîchies et en pleine forme, nous nous sommes dit au revoir, ma tante, ma cousine et moi.

Repartant vers ma voiture, j'aperçu l'homme du Jacuzzi assis sur un banc. Je m'approchais de lui et lui souris. Il me sourit aussi. Il me dit qu'il n'était pas de la région, et qu'il avait une chambre d'hôtel à deux pas d'ici. Je le suivis donc jusqu'à l'hôtel, encore toute retournée par l'épisode du Jacuzzi.

Arrivés dans la chambre, il me regarda avec le regard le plus pervers que je n'ai jamais vu. J'étais à mon comble d'excitation et en même temps, tétanisée. Je restais plantée au milieu de la pièce, ne sachant quoi faire, mouillant comme une folle.

D'un coup, il s'approcha de moi et me jeta sur le lit comme une brute. Il m'arracha littéralement mon petit haut transparent laissant pointer mes tétons durcis par le désir et m'enleva sauvagement ma mini jupe. Il se mit ensuite à lécher ma petite culotte plein de mouille et à me pétrir les seins. Je n'en pouvais plus. Il se déshabilla lui aussi et je vis apparaître une queue pas tellement grande mais très épaisse, comme je les aime.
Il descendit ma petite culotte et s'entreprit à me sucer le clito et enfoncer un, puis deux doigts dans ma chatte trempée par des mouvements de va-et-vient de plus en plus rapides.
C'était trop...

Il me prit d'un coup de me plaqua sur le ventre. Il m'enfonça son dard bien profondément dans ma petite chatte toute mouillée. C'était si bon, il m'empalait de plus en plus rapidement en donnant des coups de reins de plus en plus forts et en me claquant les fesses. Je hurlais de plaisir et émettais des grognements assez féroces. En même temps, nous fument pris de spasmes intenses et je sentis un peu de son jus s'écouler en moi. Je me mis à le branler pour faire sortir le reste et il m'en aspergea les seins. Puis il alla dans la salle de bain, moi je me rhabilla, pris mes affaires, et partis de la chambre.
Dans la voiture, je m'aperçu qu'on n'avait même pas échanger nos prénoms, ni eu quelconque dialogue.

Ce fût l'expérience la plus excitante de ma vie. Et je suis aujourd'hui plus que jamais fan des hommes mûrs sexy.

Mischa

Retour en haut de la page





Partagez ce récit :


Copyright 2003-2017 © Confession Intime