- En ligne, 102 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Confessions intimes d'Hommes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions d'hommes > Cinéma à l'indienne

Confession Intime - Cinéma à l'indienne

C.H.n°102 Confession intime d'un Homme n°102
Date 14/03/10
Nom Casanocaldo
E-mail casanocaldo@gmail.com
Titre Cinéma à l'indienne

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Avec Reika les jeux érotiques sont toujours un plaisir. J'adore les situations et les lieux insolites. Peu importe qui est là, elle semble tout comme moi toujours excitée par l'interdit.

Reika est une pulpeuse indienne habitant à Londres. La quarantaine, brune, sexy, ses cheveux longs et ondulés descendent sur une belle chute de rein et une peau au teint halé à croquer. Nos corps se sont très vite rapprochés lorsque nous nous sommes rencontrés aux cours de danse. Elle jouant de son regard de braise et moi, la trentaine trapu, dominant les mouvements rapprochés par la musique latine.
J'avais remarqué cette belle silhouette en jupe et bottes noires et m'étais très vite dirigé vers elle pour faire connaissance.
Dès le deuxième cours, elle m'invita chez elle où je mettais proposé de lui préparer quelques cocktails alcoolisés. Elle apprécia grandement ma tenue ultra légère de barman qui cachait très peu mon sexe. Elle profita du spectacle tout en gardant à l'oeil l'essentiel. On me complimente souvent à propos de mes fesses. Notre soirée fût divine.

Le lundi suivant, elle m'appelle et me dit:
"Je ne travaille pas cet après-midi, que penses-tu d'aller au Cinéma?"
"Ok je te rejoins Reika, je te laisse le choix du lieu"

15h, j'arrive en avance en bon gentleman. Elle est superbe, vêtue de violet avec un maquillage adapté, son grand manteau noir cache à peine sa poitrine que je rêve de manger à nouveau. Il s'agit d'un petit cinéma de quartier. Les séances sont à 16h, et j'avoue que je ne me souviens pas du film choisi. Il y a deux petits canapés dans le hall. Nous nous installons face à l'entrée de l'établissement et je lui offre un verre. Je remarque ses petites bottes et ses jolis bas remontant jusqu'à la cuisse.
"J'ai quelque chose pour toi; j'ai pris ces photos en venant".

Elle me montre ses clichés sur son portable. J'y découvre à plusieurs reprises les lèvres que j'avais déjà lécher langoureusement auparavant. Je sens alors une pression en moi, me disant qu'elle est venue sans culotte.. Fixant les clients qui paient leur places, elle écarte un peu les cuisses. Ma main remonte sa jambe gauche lentement. A mesure que je me rapproche de sa chatte trempée à l'idée que j y mette les doigts, je sens que mon indienne trémousse d'envie.
Mon pantalon commence déjà à me serrer. Ma main est très proche et je constate qu'elle est bien ce que je pensais, une vraie coquine.
Ses ongles de tigresse l'avait déjà trahie.

Les portes de la salle sont ouvertes. Nous sommes affamés. Elle commande des pop-corn. Je choisis un petit pot de glace à la crème de whisky, bien décidé à jouer avec. Nous entrons et prenons les escaliers vers la gauche. La salle est presque vide, quelques clients sont devant. Il y a de belles rangées au fond juste à coté de l'entrée, idéal pour apprécier le film!! Nous retirons nos vestes. La lumière se tamise. Et je distingue sa poitrine!! J'ai déjà trop envie d'y mettre les mains.

J'ouvre le pot de glace et y trempe un doigt pour y goutter.
"Hummm délicieux. Reika veux tu y goutter toi aussi?" Son regard en dis long. Je retrempe mon doigt et lui approche de la bouche. Elle me le suce doucement sans y perdre une goutte. Je dépose sur ses lèvres un soupçon de crème glacée et viens à mon tour déguster ce mélange chaud et froid à en jouir. Nous continuons ce jeu un moment jusqu'à ce que je dégrafes le jean pour laisser respirer mon engin.

Elle retire son chemisier et me dit "Je veux la toucher". Sa main n'y va pas par 4 chemins. Elle dégage mon sexe du boxer et entame des vas et vient. Le film n'est pas encore commencé, n'importe qui peut rentrer et nous prendre en flagrant délit. "J'aimerais bien te masturber aussi Reika" Elle remonte sa petite jupe. Je glisse ma main le long de son ventre et découvre une humidité alléchante. Mes doigts fouilles ses lèvres et ne cessent lentement de caresser aisément son clitoris. Il fait chaud et on se branle doucement. Le désir est grandissant..

J'ai une intense envie de lui lécher la chatte. J'avoue adorer cela. Jouer avec ma langue sur des lèvres qui n'en peuvent plus d'attendre tellement elles mouillent. Lécher de bas en haut, en arrondit, aspirer.. Je m'installe confortablement alors à genoux, face à elle. Les jambes écartées, elle me propose un pop-corn. La petite chienne. Elle installe un soufflé dans sa fente vaginale.

"Si tu le veux, vas le chercher". Tu penses que je vais y aller. Approchant ma bouche lentement, je couvre de baiser ses cuisses tout en approchant du point le plus chaud de ma partenaire. Plus je me rapproche, plus je sens qu'elle mouille.. Le pop-corn m'attend. Je le happe discrètement et en profite pour donner un petit coup de langue sur des lèvres en émoi. Reika me regarde et apprécie. J'ai la langue large à propos. Elle recommence, 2 puis 3 pop-corn. A chaque fois je suis de plus en plus long. Elle se mord la bouche à chaque fois que je la déguste pour éviter de crier. Je suis là dans l'ombre. Elle a les mains sur ma tête et son visage gonflé de plaisir, éclairci par l'écran de la salle. J'adore la situation et en profite pour me protéger. Je peux rester comme cela jusqu'à ce qu’elle jouisse et elle mouille la coquine. Donne vas-y donne.
"Hummmmmm, yes yes, yesssss, hummmm, I come". Elle se cambre et dégouline. Ses yeux me cherchent. A mon tour je prends un pop-corn...que je trempe dans sa chatte humide et je lui fais goutter. "Tu aimes le goût n'est ce pas".

Je me remets debout. Elle ne peut qu'admirer ce pour quoi elle est responsable. Elle m'aide à retirer mon pantalon complètement.
Elle veut encore me branler. Je m'incline sur son corps, l'écran derrière moi, et l'emballe comme elle l'aime, en mordillant ses lèvres. Elle œuvre bien la vilaine. J'en profite pour déposer le reste de crème glacé sur sa poitrine qu'elle avait su libérer à mon insu.

Devinez, j'ai envie énorme de me faire sucer. Je suis là debout face à elle, et mes fesses à la merci de tous les spectateurs. Gardons cela pour une prochaine histoire...Optimisons le plaisir pour elle tant qu'elle est à ma merci. Elle me dominera plus tard. De nouveau face à face nous nous apercevons que le film est commencé depuis bien longtemps. Un vague souvenir de paysages africains..
"Viens admirer le film sur moi, viens ici"..

Reika s'exécute avec un sourire et un regard d'une rare lubricité.
Je fantasme rien à l'idée de la prendre ainsi. Elle se lève et vient s’asseoir face à l'écran. Quel cul.. Ma queue s'impatiente. Humm quelle chaleur. Elle est trempée. Je la pénètre bien au fond. Elle râle discrètement se retournant pour me préciser combien elle apprécie cette position. Admirant sa crinière, mes mains viennent caresser ses seins et je pince ses tétons légèrement..
"Vas-y gémis. A priori tu aimes". "Ho yes... don' t stop it, continue."

Quelle excitation. Elle joue avec ma queue tout autour de son vagin. Je la sens partout. Courbée à moitié sur le siège de devant, là où tout le monde peut arriver ou sortir, Reika balance sa tête en avant en arrière en avant. A mesure que ma bite s'offre à toutes les parois de son vagin, elle souffle de plus en plus fort. Quel pied de baiser ainsi. Entre petites griffes et caresses sur son dos je sens cette tigresse avoir l'envie de rugir...S'en perdre une miette, nous nous agenouillons entre les rangs. Toi, je vais te prendre en levrette. Allongée les bras devant, elle s'offre à moi et n'attend qu'une chose "Fuck me, fuck me now"..
"Humm j'adore te pénétrer, tu aimes çà, réclame encore" "I love it like this, again, again"..Je regarde par moment tous ces gens river sur le film. Je me retire et la pénètre 2 fois, 3 fois, 20 fois...Mon indienne gémi à chaque fois que ma bite rentre. Tous les 2, ca va être sauvage. Mes mains sont agrippées sur ses fesses...Je la retourne sentant que l'on va jouir tous les 2.

Elle me regarde avec insistance. "Que veux tu?" "Hooo this is so good, I like your cock, give me more". Je m'exécute à mon tour. Je prends ses cuisses qu'elle écarte très vite dans le peu d'espace que nous ayons. Ma bite rentre toujours aussi bien...J'admire son visage qui est dans l'allée à la lumière du film...Elle n'en peut plus de jouissance. Cela m'excite terriblement. Je ressert ses jambes devant moi et profite pour admirer ma queue et sa chatte s'activer. Elle se caresse les seins "Oui, yes, deep, deep I ll come soon". A cet instant je viens m'allonger sur elle. Nos corps sont glissant de chaleur. Je plaque ses mains au dessus d'elle. On s'emballe tout en baisant comme des sauvages. Elle va crier. Son souffle s'accélère. Je vais gicler.
"Tiens, tiens. je viens bientôt" "Yes give me all, I love when you fuck me"..Reika gémit dans ma bouche et immédiatement je rugis à mon tour. Nos mains serrant comme des félins le corps de l'autre.

Nous sommes en âge. Et nous restons ainsi 5 minutes, profitant de la bouche de chacun. "You are a good ambassador of France" me dit-elle.. Je lui réponds: "Le Kama Sutra est bien né de ton pays".
Il nous reste peut être 15, 20 minutes de film..

En sortant nous vîmes que la nuit est tombée. Le temps de faire un tour dans un l'un des célèbres parcs de Londres. Toujours nue sous sa jupe, Reika m'excite encore. Je vous laisse imaginer ce que nous fîmes à l'insu du regard des passants..

Retour en haut de la page







Partagez ce récit :


Copyright 2003-2017 © Confession Intime