- En ligne, 113 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Confession d'Hommes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions d'hommes > En visite chez nos voisins

Confession Intime - En visite chez nos voisins

C.H.n°43 Confession d'un Homme n°43
Date 05/02/06
Nom Nicolas
E-mail abc24817-xxx@yahoo.fr
Titre En visite chez nos voisins

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Je m'appelle Nicolas, 30 ans, cadre supérieur. Et voyeur. Ma femme s'appelle Karine, 25 ans, secrétaire. Et exhibitionniste. Compte tenu de nos penchants respectifs, nous étions bien évidemment faits pour nous entendre, sexuellement du moins.

Ma femme est une adapte des minijupes, ce qui n'est pas pour me déplaire. Elle a d'ailleurs supprimé depuis longtemps les pantalons de sa garde-robe, ce qui n'est pas pour me déplaire non plus. Outre nos moments d'intimité, notre jeu coquin le plus fréquent consiste à pratiquer l'exhib en public. Que se soit sur un banc public, dans une salle d'attente ou à la terrasse d'un café, ma femme s'arrange toujours pour ouvrir les cuisses lorsqu'elle est assise, ce qui a pour effet inévitable de dévoiler sa petite culotte, compte tenu de la longueur de ses jupes. Les réactions provoquées par son attitude nous excitent énormément.

Ce week-end fut pour nous l'occasion de vivre une toute nouvelle expérience particulièrement troublante : celle de s'exhiber non pas devant des inconnus comme à notre habitude, mais devant des gens que nous connaissons, ou tout au moins que nous pourrions être amenés à revoir.

En guise de préambule, je préciserai que l'hiver approchant, j'ai récemment offert à ma femme une paire de bottes en cuir, très élégantes et surtout très sexy. Je lui ai demandé de les porter avec une minijupe plissée « ras les fesses » et de mettre en guise de petite culotte un string quasi transparent, qui ne cachait pas grand-chose de son anatomie.

Comme il ne faisait pas très chaud, elle portait également un pull à col roulé et un court manteau en laine. Le contraste entre son corps chaudement couvert et ses cuisses nues lui conférait une allure particulièrement provocante, d'autant plus que, compte tenu du temps qu'il faisait, elle était bel et bien la seule et unique femme à oser sortir en minijupe.

Je n'avais d'ailleurs jamais vu ma femme aussi sexy et provocante auparavant. Sa jupe était si courte qu'on pouvait voir le bas de ses fesses à chacun de ses pas, voire plus lorsqu'un coup de vent la soulevait, ce qui arrivait très fréquemment.

Nous avions été invités par un couple de voisins nouvellement installés dans le quartier, Christian et Valérie. Ma femme et moi avions mis au point un petit jeu avant de partir, et je dois reconnaître que le simple fait d'en discuter nous avait considérablement excités. Mais la suite est bien plus excitante.

Ma femme s'est bien sûr rendue au rendez-vous dans la tenue décrite plus haut. Valérie, d'allure très stricte, était vêtue d’un pantalon et d'un chemiser très sobres. Nous avons rapidement compris que c’était une femme plutôt autoritaire, et que Christian, un homme visiblement très timide, devait être plutôt soumis.

Nous avons néanmoins été accueillis chaleureusement et Valérie nous invita à nous asseoir dans le salon pour boire un café et discuter un peu. Ma femme et moi étions assis dans un canapé, tandis que Christian et Valérie étaient assis dans deux fauteuils qui faisaient face à notre canapé. Une table basse était disposée au milieu du salon. Valérie, bien que courtoise, semblait particulièrement choquée par la tenue vestimentaire de ma femme et surtout par ses cuisses ainsi exposées aux regards. Ceci dit, l'attitude de ma femme était pour l'instant correcte : Elle croisait sagement les jambes, laissant tout de même à Christian l'opportunité d'admirer ses superbes cuisses et le bas de ses fesses.

Valérie ne put toutefois s'empêcher d'adresser une remarque à ma femme :

- Je sais que ça ne me regarde pas, mais vous n'avez pas trop froid en petite jupe par ce temps-là ?

Cette question permit à ma femme d'entamer le petit jeu que nous avions élaboré. Elle lui répondit en souriant :

- Si, un peu, mais je déteste les pantalons et malgré le froid, je suis beaucoup plus à l'aise en petite jupe. Le seul inconvénient est que je fais voir souvent ma petite culotte, car je suis très distraite et j'oublie parfois de serrer les cuisses quand je m'assois. Heureusement que mon mari est là pour me rappeler de faire attention, car sinon je finirais par exciter involontairement tous les hommes que je croise.

Valérie, abasourdie par les propos de ma femme, eut du mal à cacher son indignation. Christian, quant à lui, semblait de plus en plus excité. Ma femme se mit alors à croiser et décroiser les jambes, puis, distraite, elle finit par oublier de les recroiser... Compte tenu de la longueur de sa jupe qui s'était déjà retroussée, il était clair que Christian pouvait voir son string. Il transpirait d'ailleurs à grosses gouttes et ne parvenait plus à détacher son regard de son entrecuisse. Valérie ne tarda pas à le remarquer et foudroya ma femme du regard. Celle-ci fit semblant de ne pas comprendre la situation et, au fil de la conversation, elle se mit à ouvrir progressivement les cuisses, offrant à Christian une vue imprenable sur son string. et donc sur son sexe (Je vous rappelle que le string de ma femme était quasi transparent). Valérie, scandalisée par tant d'audace, alla préparer le café pour éviter d'exploser de colère.

Ma femme, grisée par ces réactions, osa alors aller au-delà de notre « plan » : Elle se retourna pour parler à Valérie et en se retournant, elle écarta franchement les jambes et posa son pied gauche sur la table basse, sans doute par inadvertance. Valérie revint dans le salon et n'en crut pas ses yeux en constatant le spectacle que ma femme offrait à Christian. Ce dernier, n'en pouvant plus, partit précipitamment aux toilettes pour se soulager. les bourses, à mon avis. Ma femme, qui tenait à maintenir l'attention sur elle, dit alors à Valérie, tout en se massant le ventre de la main droite et en se caressant la cuisse gauche de la main gauche, ce qui eut pour effet de retrousser encore davantage sa jupe :

- J'espère que Christian a bientôt fini. J'ai très envie de faire pipi, je ne suis pas à l'aise et j'ai peur de ne pas pouvoir me retenir très longtemps.

Christian revint au salon, ce qui soulagea doublement Valérie, car d'une part elle semblait craindre que ma femme ne puisse se retenir et fasse pipi sur son canapé, et d'autre part elle semblait particulièrement agacée par le fait que ma femme ait sali sa table basse en y posant la semelle de sa botte.

Ma femme revint à son tour, reprit place à coté de moi et dit en souriant :

- Ah, ça fait du bien de se soulager sa vessie. Je n’en pouvais plus. J'avais tellement envie que j'ai failli mouiller mes bottes. J'ai vraiment cru que j'allais faire pipi dans ma culotte.

Ne pouvant effectivement plus tenir, mais pour d'autres raisons, ma femme se mit à ouvrir les cuisses de plus belle, posa une main sur son string déjà trempé et commença à se caresser doucement le sexe. Je me mis alors à lui caresser les cuisses, ce qui eut pour effet d'ajouter à son émoi. Le pauvre Christian, quant à lui cramoisi de désir, semblait avoir envie d'en faire autant.

Valérie, scandalisée par l'attitude de ma femme, abrégea la soirée et nous invita à rentrer chez nous. Lorsque ma femme se leva, Valérie put constater qu'elle avait laissé une grosse tache humide sur son canapé, ce qui était inévitable compte tenu de son état d'excitation et de son sexe ruisselant de désir. Elle foudroya une nouvelle fois ma femme du regard avant que nous ne prenions congé.

Cette soirée nous a tellement excités que nous avons eu du mal à attendre d'être rentrés chez nous pour faire l'amour.

Je pense que nous ne reverrons plus Christian et Valérie, ce qui n'est pas plus mal, car bien qu'étant, comme vous pouvez le constater, adeptes de jeux très coquins, nous ne souhaitons pas aller plus loin avec d'autres couples, mais nous somme en revanche très ouverts pour échanger avec certains quelques idées très coquines...

Nicolas

Lire une autre confession de cette personne :

Confession d'H n° 42



Retour en haut de la page







Partagez ce récit :


Copyright 2003-2017 © Confession Intime