- En ligne, 100 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Confession d'Hommes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions d'hommes > Ma petite chipounette

Confession Intime - Ma petite chipounette

C.H.n°72 Confession d'un Homme n°72
Date 11/11/07
Nom Régis
E-mail rma310@hotmail.fr
Titre Ma petite chipounette

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Cette histoire est le meilleur souvenir de ma vie d'homme. Il y a quelques années déjà, j'étais allé passer quelques jours chez des ami(e)s en Cévennes comme je le faisais assez souvent depuis longtemps.

Leur fille, Eline (chipounette), que j'avais vue pour la première fois à l'âge de 6 ou 7 ans, donc depuis un bail, mais là n'est pas l'important, avait, au fur et à mesure des années, bien grandi et son corps s'était transformé pour prendre des formes somptueuses digne d'une véritable petite bombe.

Bien qu'une quarantaine d'années nous séparent, nous avons toujours eu une espèce de complicité qui ne pouvait que nous conduire un jour à ce qu'il s'est passé ce jour-là.

Je dois bien reconnaître que les circonstances étaient plus que favorables. Ce week-end, ses parents étaient partis et m'avaient confié la petite chipounette.

Après un après-midi plutôt chaud durant lequel j'avais bricolé à l'extérieur dans les vignes, je rentre dans la maison où m'attendait la demoiselle, sagement installée devant la télé. Elle se retourne vers moi et me dit :

- Comment fais-tu pour rester au soleil comme ça, est-ce que tu veux boire ?

Je lui réponds :

- J'ai soif, oui, mais surtout besoin d'une super douche.

Et là, quelle ne fut pas ma surprise. La belle choupinette a eu une idée de génie. Elle me dit tout en riant :

- Si tu veux bien, je viens la prendre avec toi.

Surpris sans plus, j'ai volontiers accepté. Il faut dire que j'avais depuis quelques temps une idée derrière la tête. Car depuis qu'elle avait eu 18 ans, et même avant, elle ne me laissait plus indifférent. Elle était à présent devenue une superbe jeune fille avec un visage d'ange aux longs cheveux fins châtains qui lui descendaient bien au creux du dos, une superbe paire de seins bien ronds et très haut perchés. Et que dire du reste, un galbe de hanches et un petit ventre rond, sans parler de ses jambes. Bref, un vrai pétard qui n'attend plus qu'une allumette.

Donc, après avoir bu un coup, nous voilà en route, direction la salle de bain. Le round d'observation fut plutôt court. Pendant que l'eau de la douche se mettait à température, j'entrepris lentement l'effeuillage de cette jolie vierge. Et oui... Puis, me déshabillais à mon tour. Nous sautons dans la minuscule cabine sous une eau à la température divine pour faire monter les sensations.

Puisque nous étions là pour ça, je lui proposais le petit jeu de la toilette mutuelle. Elle accepta aussitôt. A ce moment là, j'ai compris que c'était le bon moment pour porter l'estocade. Donc, nous nous sommes savonnés mutuellement dans l'étroitesse de la cabine de douche. L'espace était tellement réduit que nos corps se frottaient littéralement l'un contre l'autre. Mais aussi, les gestes simples de la toilette se sont vite transformés en caresses sensuelles. Je me suis attardé un bon moment sur ses deux superbes pamplemousses qui tenaient à peine dans le creux de mes mains. Lentement, j'ai descendu vers ses superbes hanches, puis ses fesses, où, encore une fois, j'ai observé une halte encore plus sensuelle, avant de venir savonner ou caresser, je ne sais plus très bien, son petit ventre rond et chaud.

Je m'agenouillais, ou du moins j'essayais, devant elle, lui écartant largement ses belles jambes. J'approchais ma bouche près de sa vulve et lui dégustais très longuement sa petite grotte rose jusqu'au clitoris. Elle ne résista pas plus de deux minutes pour s'envoler dans un gémissement continu. Soudain elle me dit d'une voix que je ne lui connaissais pas :

- Aaaahhhhhh ! encoooorrreeee!!!! oouuuiiiii c'est booooonnnn......

A cet instant, une brutale érection m'est venue. Ma verge était dure comme un morceau de bois. Je ne pouvais rien faire pour la dissimuler. Et là, ma chipounette s'écria :

- OH, Régis, qu'est ce qu'il t'arrive ? C'est quoi qui te mets dans cet état ?

Je lui réponds en bafouillant que c'est simplement la température de l'eau, que ça va passer. Je ne savais pas vraiment comment lui dire. Mais, rien à faire, puisqu'il en était ainsi, j'allais lui proposer..., lorsque dans la foulée, la demoiselle empoigna ma verge tendue vers elle et commença à s'en occuper. Bref, elle s'en est si bien occupée que quelques minutes suffirent pour que mon ami Popol laisse échapper un jet de sperme.

La suite ne pouvait visiblement pas se dérouler dans la cabine qui était bien trop étroite. Alors, nous sommes venus dans la chambre juste à côté. C'est installé confortablement sur le lit que je lui ai fait découvrir la suite.

Après une nouvelle séance de caresses afin de se remettre en condition, Eline me dit :

- Tu sais, Régis, il y a longtemps que j'attendais ce moment. Aujourd'hui je suis prête à me donner à toi, mais j'ai un peu peur car je suis encore vierge.

Ce à quoi, je lui répondis :

- Tu n'as pas à avoir peur. Je vais faire tout doucement pour que tu n'aies pas mal. Tu verras, ça va bien se passer.

Effectivement, ce fut long. Mais ma patience et ma douceur ont été récompensées. Je l'ai emmenée une fois de plus à cet instant de délivrance qu'on nomme la jouissance.

Encore aujourd'hui, en écrivant ce texte, j'en ai les sens tout émoustillés.

Régis

Retour en haut de la page





Partagez ce récit :


Copyright 2003-2017 © Confession Intime