- En ligne, 61 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Confessions intimes d'Hommes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions d'hommes > La douche de Sophie

Confession Intime - La douche de Sophie

C.H.n°93 Confession intime d'un Homme n°93
Date 05/07/09
Nom Florian
E-mail Ne souhaite pas publier son e-mail
Titre La douche de Sophie

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Je m’appelle Florian j’ai 30 ans. Je vis avec ma copine Elise depuis 5 ans et j’ai toujours été fidèle car elle est vraiment la femme de ma vie je pense…
Enfin je le pensais avant qu’il ne m’arrive ce que je vais vous raconter.

Nous étions Elise et moi invités à une fête entre copains et nous campions pour le samedi soir dans un camping avec plein d’autres invités de tous âges. Trois tentes après la notre il y avait une femme de 45 ans environs qui montait sa tente avec sa fille d’une douzaine d’année. Je la regardais régulièrement tout en déchargeant nos affaires et gonflant nos matelas car elle était jolie et bien gaulée.
Elise n’arrêtait pas de me dire de ne pas la mater et moi je lui répondais que je pouvais bien me rincer l’œil quand il y avait des jolies femmes sexy !!

Puis la soirée arriva. Il devait y avoir environs 80 personnes, dont plein que je ne connaissais pas. Ma belle du camping semblait être seule avec sa fille. Après quelques questions à nos amis communs, j’apprit qu’elle était séparée depuis 8 ans et seule.
Au cours de la soirée je la croisais, lui faisant quelques sourires discrets qu’elle me rendait gentiment mais sans aucune arrière pensée.

La soirée se terminait et je la vis partir, bras dessus bras dessous avec sa fille. Elise et moi sommes restés un peu puis nous avons rejoint le camping.
Sa tente était déjà éteinte quand nous sommes arrivés.
Je ne pouvais m’empêcher de penser à elle. Elle m’avait comme envoûté.

Dans la tente, Elise se déshabilla et commença à me bisouter de partout. Au bout de 5mn elle senti rapidement que je n’étais pas dedans. Je prétextais la fatigue et l’alcool. Elise m’allongea et me dit : « laisse toi faire, ça me fait plaisir de te faire jouir »
Elle me suça délicatement tout en me malaxant les boules. Nous étions dans le noir et je m’imaginais être sucé par mon inconnue… Le plaisir ne se fit pas attendre longtemps et j’éjaculais dans la bouche d’Elise qui dégusta ma semence jusqu’à la dernière goutte.

Assez lève-tôt, je fus un des premiers debout le lendemain matin. Après le petit déjeuner je remontais à la tente pour prendre ma douche. J’aperçu au passage que mon inconnue était réveillée, sa fille jouant devant la tente. De mon coté Elise dormait comme une masse étant elle par contre assez lève tard.

Je décidais donc d’aller me laver. Il n’y avait que 4 douches (une sur chaque coté du bâtiment carré). Je fis le tour et elles étaient déjà toute occupées. Après 5mn d’attente sur un coté, je décidais d’aller voir une autre douche. Au moment où j’arrivais sur un nouveau coté, je me suis retrouvé nez à nez avec mon inconnue, alors que la douche se libérait. Nos regards se sont croisés, elle m’attrapa le bras et me tira dans la douche avec elle, fermant la porte rapidement derrière elle.
« J’ai remarqué que tu me regardais… aurais-tu quelque chose à me dire ? » me dit elle en souriant. J’étais pétrifié et sans moyen.
« Moi j’ai ça à te dire ! » puis elle prit ma main et l’enfouit dans sa culotte de pyjama. Elle me sorti une langue et me lécha les lèvres… je ne pouvais que suivre ses désirs.

Elle fouillait sa chatte avec ma main. Elle était bouillante et trempée. Elle m’embrassait de plus belle et je voyais ses yeux partir en vrille me laissant supposer son plaisir intense.
Elle se mise nue et avec ses deux mains elle écarta sa vulve laissant découvrir son clitoris.
« J’ai envie d’être léchée délicatement ! »
Je m’exécutais. Tout doucement je léchais son pénis tournant ma langue autour de son bouton. Jamais je n’avais vu une femme mouiller autant !!
Je sentais son corps envahi de plaisir et elle se retenait de jouir vu l’endroit, laissant cependant s’échapper quelques petits cris et soufflements.
Je sentis alors ses mains saisir ma tête et elle appuya fortement son sexe sur ma bouche. Elle rentra dans une jouissance extrême.

Très excité, je m’étais débarrassé de mes short, slip et tongs. Ma queue était gonflée et prête à faire feu. Je retournais donc ma belle inconnue. Elle avait un cul de rêve !! Sa chatte humide à souhait ne résista pas une seconde à mon envie. Ma main sur sa bouche, je la pénétrais délicatement et profondément.
Nous avons pris un super plaisir intense. J’éjaculais sur sa raie des fesses pour frotter et étaler mon sperme sur son corps. Un plaisir que je n’ai retrouvé avec quiconque à ce jour.
Rapidement nous nous sommes lavés mutuellement pour libérer la douche. Au moment de sortir je priais le bon Dieu pour que Elise ne soit pas là à attendre pour prendre sa douche.
En sortant je lui ai demandé son prénom. « Sophie ! Tu t’en souviendras ? »

Nous ouvrîmes la porte…personne… je regagnais ma tente discrètement et elle la sienne.
Arrivé à notre tente, j’étais tout troublé n’arrivant pas à reprendre mes esprits. Que m’était il arrivé ? Pourquoi cette pulsion ? Pourquoi moi et elle ?
Assis par terre j’attendais qu’Elise se réveille. D’un petit coup d’œil discret je regardais Sophie. Comme si de rien était elle discutait avec sa fille et ne semblait pas troublée comme moi. Ce devait être une aventure rapide et c’était fini.

D’un bras je levais la toile pour voir si Elise dormait. Elle était nue de la veille et sortie de son duvet. Elle avait un sweet sur les fesses laissant juste apparaître sa fente poilue par derrière.
Encore très excité je décidais « comme pour m’excuser » de câliner ma douce. Elise étant très du matin pour l’amour je la savais conquise d’avance.

Je laissais tranquillement un doigt descendre sa raie des fesses et commençais à le rentrer dans sa vulve. Elle ne tarda pas à remuer du popotin et je vis apparaître un de ses doigts par-dessous qui caressait son clito. Puis un deuxième arriva pour écarter ses lèvres et me présenter son arrière train en levant un peu sa croupe. Je me mis à la lécher goulûment. Elle serrait les fesses puis les ouvrait. Sa foufoune était humide. Je me revoyais avec Sophie 10mn auparavant dans la douche.
« Excuse pour moi pour hier soir… je n’étais pas en forme… je vais me rattraper » lui dis-je.
Je bandais comme un taureau et j’étais excité comme jamais. Je continuais de lui lécher la chatte en m’attardant un peu sur son petit orifice. Je la sentais comblée, épanouie, « à point ».
Je l’ai prise en levrette, fortement, intensément, j’ai joui en un rien de temps.
« Dit donc mon amour tu étais sacrement excité… »
« Ouiii… ça doit être la toile de tente… je trouve l’endroit érotique… »

Nous sommes restés le midi pour déjeuner avec quelques invités encore présents. Sophie était avec sa fille de l’autre coté de la salle. Un ou deux petit regards et sourires furtifs ce fût tout ce qu’elle m’offris, ne voulant pas je pense gâcher notre couple.

Je n’ai jamais revu Sophie depuis 2 ans maintenant. Je n’en ai jamais parlé à personne.
J’attends une nouvelle fête… qui sait ?



Retour en haut de la page







Partagez ce récit :


Copyright 2003-2017 © Confession Intime