- En ligne, 92 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Confessions intimes d'Hommes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions d'hommes > La mère de mon correspondant

Confession Intime - La mère de mon correspondant

C.H.n°96 Confession intime d'un Homme n°96
Date 13/11/09
Nom Esak
E-mail albanboss54@hotmail.fr
Titre La mère de mon correspondant

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Bonjour, je vais vous raconter mon aventure avec la mère de mon correspondant allemand.
Je me présente : je suis un garçon de 18 ans maintenant, pas timide et aimant courtiser les femmes avec douceur.

Cela se passait il y a 2 ans. J'avais 16 ans, et je faisais parti d'un échange scolaire entre ma classe et une classe d'Allemagne. Je suis donc parti au mois de septembre, dans ce pays inconnu dont la langue ne se fait pas a mon accent français. Je suis arrivé et j'ai pu découvrir mon correspondant, un jeune garçon du même âge que moi, assez gentil et l'air sympa.

Mais à vrai dire, j'ai aussi tout de suite remarqué sa mère, qui attendait avec lui, mince et jolie, souriante, dans mes goûts, habillée d'un petit tailleur et des bas, avec un chemisier blanc. Bref, une femme très charmante d'environ une trentaine d'années.

Je restais donc deux semaines en Allemagne. Les journées étaient donc très chargées entre les voyages et les visites. Je ne parlais pratiquement pas l'allemand, donc tout espoir d'approfondir mes liens avec ma famille d'accueil se sont vite envolés, tout comme mes petits fantasmes sur le corps de la mère de mon correspondant.

Nous voilà trois jours avant la fin de mon séjour dans ce pays. Ce soir là, le père de la famille travaillait, et mon correspondant lui même avait un entraînement de football à rejoindre. Sa mère m'a fait comprendre que si je ne veux pas aller le regarder bêtement, je peut rester ici et attendre. J'acceptais donc, ne voulant pas aller dans le froid. Elle se rapprocha de moi, et dans un français brut appris de son enfance, elle me dit, " je vais te mettre un film sous titré français en attendant que je l'emmène, puis je reviendrai ne t'inquiète pas. Elle pris le tout en marche, et partie en me disant " à toute à l'heure " avec son petit sourire charmeur devant lequel je tombais a chaque fois.

Il m’a fallu 5 min. de ce film sous titré français pour me rendre compte qu'il y avait des scènes de nue plutôt longues dedans, pas non plus un film x mais assez pour voir les partie de jambes en l'air intégralement et sous tout les angles. Un peu gêné je l'ai regardé en me masturbant un peu.

Mais ma séance de masturbation s'arrêta bien vite lorsque la porte se rouvrit. C'était la mère de mon correspondant qui rentrait. Je me suis remis à regarder le film sagement. Elle me rejoint, regarda la télé, puis me sourit en disant " je le trouve bien ce film ". Alors elle sortie sa table à repasser, et elle se mit à repasser en regardant le film avec moi. De petits fantasmes me tournaient dans la tête en regardant ces scènes x avec une si belle femme à mes cotés. Mais je n'avais que 16 ans, je me faisais trop d'idées, et plus les minutes passaient plus mes envies retombaient...

C'est alors, que pendant son repassage cette magnifique créature enlevât sa belle jupe longue, pour la mettre a repasser sur la table. Elle se retrouva donc debout à un mètre de moi, juste avec une petite culotte rose garni de dentelle... Comme cela m'excitait...

Du coin de l'œil je ne pouvais me passer de la regarder et de mémoriser ce souvenir si agréable et doux... Mais elle me remarqua. elle arrêta alors nette son repassage, pour me rejoindre sur le canapé. Sans un mot, les gestes qui suivirent ont été décisif pour elle et moi. Assise, elle me pris la main, et l'amena sur sa petite culotte rose, elle était très chaude car proximité du fer à repasser.

J'eu sans doute le visage tout rouge, car pour me rassurer elle s'est approchée et m'a embrassé doucement... Alors elle descendit, m'enleva tout mes vêtements sans un mots, puis les siens. Elle avait un corps magnifique. Deux seins parfaits bien généreux mais pas trop, un corps bien sculpté et un petit minou totalement épilé très excitant...

Alors elle se mit à genoux, pris mon sexe jeune et dur, puis se mis à le lécher... Doucement et généreusement. Elle avala mon membre tout entier, elle avait très envie de cette expérience avec un jeune, et pour me le montrer, s'enfonça mon sexe bien au fond de sa gorge... Puis elle s'installa sur le canapé jambes écartées, où j'ai pu avec tout mon meilleur savoir faire, lui mettre deux doigts et jouer avec son clitoris dans ma bouche.

Puis elle accéléra, elle m'allongea et s'installa sur moi, me mis un préservatif ( important) et elle se cambra sur moi... Quel régal, moi jeune de 16ans avec une faible expérience du sexe, et cette femme qui jouait à s'enfoncer mon sexe dans son vagin d'une trentaine d'année, mariée et 2enfants... Alors elle vu que l'heure n'était pas à notre avantage, elle s'allongea, j'ai alors pu la pénétrer comme on pénètre une femme avec force, rage et sentiment...

Elle adorait mes coups de reins sec dans son petit minou. Quand je senti ma sève monter, je ne savais que faire, alors je me retirai, enleva la capote et c'est elle qui approcha son visage de mon sexe. J'ai pu me vider bien à mon aise dans sa bouche, elle en pris un peu sur ses doigts et joua avec avant de tout avaler.

On se rhabilla et elle parti rechercher mon correspondant. Tout ce temps seul je ne revenais pas des derniers événements, jamais mes potes me croiraient.

Ce soir là, elle rentra et me fit de nouveau son sourire radieux, mais jamais un signe ou une allusion à cette épisode.

J'aimerais vous dire que j'ai toujours contact avec elle, mais le dernier souvenir d'elle c'est mon départ pour la France, où elle me fit un baiser tendre sur la joue en guise d'adieux.

Esak.



Retour en haut de la page







Partagez ce récit :


Copyright 2003-2017 © Confession Intime