- En ligne, 90 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Entre Femmes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions Coquines de Lesbiennes > C'était il y a 18 ans

Confession Lesbienne - C'était il y a 18 ans

E.F.n°10 Entre femmes n°10
Date 30/03/04
Nom Demiel
E-mail bidemiel@hotmail.com
Titre C'était il y a 18 ans

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

J'avais 18 ans, j'étais la petite dernière d'une famille traditionnelle religieuse, habitante à la campagne. Mes deux frères de 26 et 23 ans ont quitté la campagne pour aller travailler, et il est rare qu'ils nous rendent visite.

Sans notre voisin André et sa femme Jeanette. Nous sommes vraiment isolés du monde, sauf notre tante et oncle Jeff qui nous rendent visite de temps en temps : André, 48 ans qui est un homme costaud, calme , mais très ouvert pas comme papa, un rigolo qui peu dire n'importe quoi comme sa femme, Jeannette une femme très sexy de 42 ans mais elle passe plutôt pour une femme d'une vingtaine d'années, très belle. Elle aime rire tout comme son époux ; c'est pourquoi mes parents n'aiment pas me savoir trop souvent chez eux pour ne pas nuire à nos habitudes traditionnelles.

Un jour, André est allé rendre visite à son père pour 4 jours , alors Jeanette est venue me demander que je passe les nuits avec elle durant lesquelles André serait absent. J'accepte et depuis ce soir là je pouvais enfin voir la télé en toute liberté, pas comme chez nous...

Avant le coucher du soleil, j'étais déjà chez Jeanette pour notre première nuit ; elle était aux écuries ; et j'ai profité de l'occasion pour aller devant la télé , pour chercher à me rafraîchir les yeux, les écuries fermées, elle donna à manger au chiens , et ferma le garage, elle entra à la maison et ferma la grande porte à clef, elle m'appela et me montra comment préparer le diner car elle allait prendre une douche.

Le dîner fini, j'étais de nouveau devant la télé. Jeanette contempla un livre et posa des coups d'oeil sur la télé, il y avait des scènes sexuelles dans le film qui allait finir dans une heure. Elle essaya de chercher s'il y avait un autre film et en trouva un autre sur une autre chaîne. Elle me laissa le voir. C'était encore plus excitant que le précédent film, j'étais en sueur, et devint toute rouge, ce qu'elle remarqua mais elle fit semblant de ne rien voir. Le film fini, elle me proposa de me coucher avec elle sur son lit, ce que j'acceptais avec plaisir car j'avais peur aussi de dormir toute seule.

Nous sommes entrées dans sa chambre, et elle se mit à se déshabiller et garda juste son string rouge. J’étais un peu gênée, elle le constata et m’expliqua qu’elle avait l’habitude de dormir toute nue et me conseilla de faire de même, ce que j' ai désapprouvé. (J’étais tout de même en t-shirt long de nuit.)

Elle n’insista pas et nous nous sommes mises au lit. Elle a éteint la lumière et me souhaita bonne nuit mais me colla par derrière et mis un pied entre mes cuisses. J’ai voulu me retourner mais elle me demanda de rester comme j’étais, ce que je fis.

Ses mais commencèrent à me caresser, puis prirent mes petits seins et me caressèrent mes tétons avec ses doigts. Mon souffle s’accéléra très vite. Je suis devenue tremblante par le plaisir et je ne savais pas quoi faire. En effet, c’était la 1ère fois pour moi. Elle me dégrafa mon petit soutif et m’enleva mon t-shirt puis mon slip et me laissa toute nue .

J’étais à sa merci. Elle alluma la lumière pour apprécier mon corps. Oh comme j’ai pu aimé ce regard coquin ! Et j ai commencé à réagir avec ses mouvements en pensant à tous les films que j'avais pu voir chez elle. Elle m’écarta les cuisses, explora ma petite chatte avec sa grande langue et titilla mon clito : je mouillais déjà et je mouillais encore à chaque toucher. Je mouillais, j'étais au 7 ème ciel, j’adorais tout ce qu elle me faisait.

Soudain je gémit très fort jusqu’à l’évanouissement. C’était mon 1er orgasme, et je me suis endormie, harassée par la fatigue jusqu’au lendemain matin. Nous avons pris notre douche puis notre petit déjeuner. Je l’ai quittée pour rejoindre notre ferme. La suite des autres nuits, je l'écrirais quand je trouverais un peu plus de temps....

Demiel.

Retour en haut de la page





Partagez ce récit :


Copyright 2003-2018 © Confession Intime