- En ligne, 35 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Entre Femmes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions Coquines de Lesbiennes > Première aventure homosexuelle

Confession Lesbienne - Première aventure homosexuelle

E.F.n°02 Entre femmes n°02
Date 02/04/03
Nom Manuella
E-mail Ne souhaite pas publier son e-mail
Titre Première aventure homosexuelle

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Cette histoire s'est déroulée l'année dernière pendant ma première année de fac. C'était la rentrée et j'étais très angoissée à l'idée d'être dans un endroit inconnu mais ce que j'appréhendais le plus était de savoir avec qui j'allais partager ma chambre. Il n'était pas prévu que je devais partager ma chambre et je me demandais bien à quoi pouvais ressembler ma colocataire. Lorsque j'entendis la clenche tourner je sentis mon cœur battre très rapidement. Lorsque ma porte s'ouvrit je fus agréablement surprise.

Elle était très belle, elle avait les cheveux blonds, légèrement bouclés et qui lui retombaient au niveau de ses seins. Elle était d'une taille moyenne, les yeux bleus et assez fine. Elle portait une robe rouge assez courte et assez légère pour laisser deviner ses deux seins d'une taille remarquable dans un petit soutien-gorge à dentelle blanche. Lorsqu'elle pénétra dans la chambre et se baissa pour poser son sac j'ai pu deviner qu'elle portait un string. Je devais l'admettre, elle était magnifique. C'est alors qu'elle se retourna et qu'elle me salua.

- Salut, je m'appelle Maud et toi?

- Salut moi c'est Cassandra. Je n'ai pas encore choisi le lit que je prendrais, je préférais t'attendre.

- Ça m'est égal. Déjà que je viens dans ta chambre alors qu'ils m'ont dit que tu devais avoir une chambre toute seule, je ne vais pas faire la difficile.

- Ce n'est pas grave, tu sais. D'un côté je suis contente de ne pas être toute seule.

- Merci beaucoup, c'est ma première année, toi aussi?

- Oui moi aussi.

- Je vais prendre une douche avant de ranger mes affaires, ça ne te dérange pas?

- Non, vas y moi je vais commencer à ranger les miennes.

A ma grande surprise elle commença à enlever sa robe devant moi. Elle avait effectivement un string qui lui aussi était en dentelle blanche. C'est alors qu'elle me dit:

- Oh excuse moi, je ne suis pas du tout pudique. J'espère que ça ne te dérange pas. Dis-le moi sinon et j'irais me changer dans la salle de bain.

- Non, non. Vas y fais comme chez toi.

- Et puis je préfère te le dire toute suite, moi les garçons c'est pas mon truc, je suis attirée par les filles. Mais ne t'inquiète pas je sais me retenir, je vais pas te sauter dessus.

J'étais tellement étonnée de ce qu'elle venait de me dire que j'ai seulement réussi à balbutier :

- ça ne me dérange pas.

Jour après jour, on fit de plus en plus connaissance et on devint très vite bonnes copines. Je voyais petit à petit qu'elle était attirée par moi, par des regards, des paroles, mais elle ne m'a jamais rien dit clairement. Mais un soir après une petite fête, alors qu'on était bien éméchées on discutait assises sur mon lit et elle me dit que dès qu'elle m'avait vu elle s’était sentie attirée par moi mais qu'elle avait rien tentée car elle savait que j'étais attirée par les hommes.

C'est alors qu'elle se tourna vers moi et qu'elle m'embrassa sans que je m'y attende. A ma grande surprise ce baiser ne me parut pas répugnant, au contraire. C'était un baiser passionné, langoureux et très sensuel. On ne m'avait encore jamais embrassée d'une telle manière. Je sentais nos langues s'entremêler, j'aimais sentir ma langue au contact de la sienne. Ce baiser m'a paru durer une éternité. Nous nous sommes ensuite regardées un long moment et elle s'excusa. C'est alors que j'avais une envie insoutenable de recommencer, et le vin aidant, je pris cette fois-ci les devants et je l'embrassai goulûment. Je sentais ses mains parcourir mon corps et lorsqu'elle s'aventura sous mon débardeur je décidais de la laisser faire.

Elle descendit alors sa bouche dans mon cou et me dégrafa mon soutien-gorge. Elle descendit encore plus bas pour commencer à me lécher les seins. Elle les lèche d'abord délicatement puis pince mes tétons les faisant rouler entre ses doigts. Une de ses mains descend plus bas et commence à me relever ma jupe. Elle m'écarte un peu plus les cuisses et je la laisse faire. Elle commence alors à me caresser la cuisse en remontant un peu plus haut vers l'entrejambe. Elle délaisse mes seins et m'embrasse encore en me couchant sur le lit. Elle me caresse alors à travers mon string puis elle me l'enlève. Elle reprend ses caresses, elle m'écarte les grandes lèvres et met un doigt directement sur ma vulve. Elle parcourt toute mon entrejambe, je la sens rouler mon clito entre ses doigts, elle tire dessus, appuie dessus. Elle s'affaire à nouveau à l'entrée de mon vagin puis me rentre un doigt, puis deux et bientôt un troisième vient les rejoindre. Elle me doigte ainsi un petit moment et je sens le plaisir monter en moi.

Avec son autre main, elle descend jusqu'à ma rondelle et y aventure un doigt. C'est assez agréable. Elle arrête de me doigter et descend sa tête entre mes cuisses. Elle commence alors un broute minou comme jamais on ne m'en avait fait. Je sens alors sa langue s'affairer entre mes lèvres. Je la sens s'enrouler autour de mon clito puis redescendre et aller à la rencontre de ma vulve. Je la sens entrer doucement dans mon vagin, tourner ressortir pour rentrer encore plus. Je ne peux plus me retenir et crie mon plaisir. Elle continue encore et je sens mon orgasme monter, monter pour éclater furieusement elle boit alors toute ma semence sans en perdre une goutte.

C'est alors qu'elle se retourne et se met en position de 69. Je suis un peu angoissée à l'idée de lécher une chatte puis terriblement excitée par le traitement que me fait subir Maud, je me laisse aller et commence à poser ma bouche sur sa chatte. Ce n'est pas repoussant c'est même plutôt agréable. Je sors alors ma langue et commence par sucer son clito, il me semble énorme. Je m'aventure ensuite à l'entrée de son vagin tout en titillant son clito avec mes doigts. Je rentre ma langue le plus profond que je peux et la tourne en essayant d'aller toujours plus profond. Au coup de bassin qu'elle me donne j'en déduis que cela à l'air de lui plaire. On continue ainsi pendant un moment et sa langue est tellement bonne que je ne mets pas longtemps à laisser éclater un deuxième orgasme.

Elle vient en même temps que moi et je bois moi aussi toute sa semence avant de nous affaler comme ça et nous reposer. Depuis ce jour, nous sommes ensembles et vivons notre sexualité librement. Nous avons plusieurs partenaires sexuelles hommes et femmes et faisons des soirées très coquine, mais Maud reste la personne pour qui j'éprouve de réels sentiments et qui restera ma partenaire fixe. Si cette histoire vous à plue je vous raconterais peut etre d'autres aventures.

Manuella

Retour en haut de la page





Partagez ce récit :


Copyright 2003-2018 © Confession Intime