- En ligne, 92 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Entre Femmes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions Coquines de Lesbiennes > Tiffany

Confession Lesbienne - Tiffany

E.F.n°27 Entre femmes n°27
Date 01/05/06
Nom Lila
E-mail Ne souhaite pas publier son e-mail
Titre Tiffany

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Je m'appelle Lila, j'ai 21 ans! Je suis une grande jeune fille aux douces rondeurs, mes cheveux longs encadrent mes yeux bleus qui sont mon atout de charme avec ma poitrine, un joli 95 d, rond et rose! J'ai toujours aimé regarder les filles, leurs formes, et dans mes fantasmes secrets je suis souvent soumise aux caresses et baisers d'une femme... Mais cela restait de l'imagination et comme rien qu'imaginer embrasser une de mes amies me dégoûtait, je ne cherchais pas à aller au-delà...

J'ai rencontré Tiffany à la fac que je fréquente depuis 3 ans. C'est une jeune fille de 23 ans, plus petite que moi, avec les cheveux courts, les yeux marrons, un corps fin et charnu au niveau des hanches, les yeux noisette et surtout un caractère affirmé, plus que le mien, plutôt docile de nature. Comme moi elle aime les hommes et aucune ambiguité n'existait donc entre nous. Nous nous adorions, sans plus.

L'été dernier, nous sommes parties en vacances en Italie. Au programme: visites mais surtout journées brûlantes au bord de la mer, soirées torrides en boîte bref, le bonheur!!! Nous dormions dans un petit hôtel sans prétention au coeur de la ville. Une nuit, alors que nous venions d'achever une soirée particulièrement arrosée (et où on s'était gentiment laissé embobiner par des italiens hmmm molto caldo!). Nous étions rentrées tant bien que mal à notre chambre et nous étions affalées sur le grand lit en prenant juste la peine de nous déshabiller. Le réveil serait trop douloureux pour prêter attention à notre nudité...

A cause de la chaleur ambiante nous avions juste posé un fin drap sur nos corps moites. Alors que je commencais à sombrer dans le sommeil, je sentis un petit tremblement sur le matelas et un soupir étouffé. Retenant ma respiration, j'écoutais. Est-ce qu'elle oserait... Un petit bruit de succion se fit entendre, et les vibrations sur le matelas s'emplifiérent: Tiffany se caressait juste à coté de moi et les petits bruits n'étaient autre que ses doigts glissant sur son sexe certainement mouillé. Je ne pus réprimer un sourire et continuai d'écouter, allongée sur le ventre. J'entendais le frottis de ses doigts sur ses lèvres sans doute trempées, j'avoue que ça allait presque me donner envie, quand toute agitation cessa. Je me résignais à me rendormir au moment où le drap glissa de mon dos vers mes fesses. Je me dis qu'elle devait mourir de chaud mais le drap me dénudait moi et non elle... Je n'y prêtai pas attention, n'ayant aucun doute sur les intentions de mon amie, jusqu'à ce que je sente un souffle tremblant dans mon dos...

"Tu dors"?

Figée, je ne pus répondre, un peu honteuse et je n'osai bouger. Je me rendis compte qu'un de mes seins écrasé dépassait de mon buste, qu'une de mes jambes était un peu relevée, écartée, et 1000 choses me passèrent par la tête. Mais je n'avais toujours pas répondu et Tiffany allait penser que je dormais, se recoucher et ce serait tout. Mais non. Consciente de mon "sommeil" je l'entendis respirer plus fort et je sentis qu'elle m'observait. Déboussolée mais excitée, je laissai sortir un petit ronflement étouffé. Je sais que quand je dors profondément je ronfle un peu. Tiffany aussi le savait, et je l'entendis qui murmurait "Parfait, je crois que je peux m'amuser tu ne broncheras pas d'un cil!"

Pour me tester certainement elle se leva et contourna le lit afin d'être face à mon visage et aussi du côté où mon sein droit se laissait entrevoir. J'entendis un gloussement et un doigt se poser sur mon sein. Je ne bougeai pas. Elle caressa doucement et la situation commença à m'exciter. Je ne pouvais plus me "réveiller", j'étais soumise dans un noir total ayant les yeux fermés et seuls les bruits et les déplacements d'air me guidaient. Elle revint sur le lit. Apparemment, elle ne voulait pas perdre de temps à me caresser le dos etc... et voulait s'amuser à m'explorer. C'était la première fois qu'une femme me touchait et c'était terrorisant en même temps que délicieux. Ses mains se posaient sur mes fesses généreuses et les écartaient peu à peu. D'un seul coup à travers mes paupières je distinguai une lumière qui bougeait: elle avait mis son casque de spéléo!! La comparaison manqua de me faire rire mais en pensant qu'elle voyait mon intimité je manquai de crier. Heureusement elle ne se douta de rien et continua son exploration...

Elle fit glisser mes jambes afin de les écarter. Puis pendant un moment elle maintint mes fesses écartées et je sentis son souffle sur ma raie et mes lèvres épilées. (En été je m'épile toujours intégralement.) Je sentis ses mains se poser sur mes cuisses et avancer peu à peu vers mes lèvres intimes entrouvertes... Elle les effleura de ses doigts. J'essayai de réprimer mes tremblements. Elle les caressa, puis caressa la fente jusqu'à ce qu'elle s'ouvre. Puis elle effleura mes petites lèvres. Je suis tres sensible à cet endroit et un gémissement incontrôlable sortit de ma bouche.

"Tu fais de jolis rêves, hein ma belle!" dit-elle ravie. Cela me rassura, en gémissant je ne faisais que confirmer le fait qu'elle pensait que je dormais.

Ses doigts titillèrent mes lèvres et glissèrent vers mon petit bouton rose. Elle commença par appuyer légèrement dessus puis le frotta frénétiquement. Je couinais de plus en plus fréquemment et approchai de l'orgasme quand elle s'arrêta... pour approcher sa langue cette fois-ci, et elle se mit littéralement à me lapper, faisant jouer de temps à autre le bout de sa langue pointue sur ma vulve. Puis elle introduisit un doigt en moi qu'elle fit glisser et avancer en moi, le retira et me repénétra brutalement avec un second doigt. Elle me fouilla, surveillant de moins en moins mon sommeil. Ses caresses m'amenèrent petit à petit à l'orgasme, et il fut intense! Je me contorsionnais sur le lit en mordant mon oreiller avant de retomber inerte sur le lit... Je sentis son corps s'allonger près du mien.

"Tu dors vraiment?"

"..."

"Lila?"

"Hmpph"

"Aaaah! Je le savais que tu ne dormais pas!"

Morte de honte je n'osai pas la regarder jusqu'à ce que pour me rassurer, elle me demande de lui faire la même chose le lendemain. Je me retournai pour la regarder et nous sommes parties dans un grand fou rire. Depuis on partage régulièrement notre lit... mais depuis quelques mois j'ai un copain, et je suis moins disponible pour elle. Mais peut-être qu'un scénario à trois serait envisageable? Je vous en ferai peut-être part!!!

Lila.

Retour en haut de la page





Partagez ce récit :


Copyright 2003-2018 © Confession Intime