- En ligne, 51 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Entre Femmes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions Coquines de Lesbiennes > Un revirement inattendu

Confession Lesbienne - Un revirement inattendu

E.F.n°31 Entre femmes n°31
Date 02/10/06
Nom Patoune
E-mail Ne souhaite pas publier son e-mail
Titre Un revirement inattendu

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

C’était un après-midi d’automne, il faisait frisquet et le petit vent faisait tomber quelques feuilles colorées sur le sol. J’étais seule au terminus de la gare d’autobus de Montréal et j’attendais avec impatience l’arrivée de ma meilleure amie, venant de Gatineau. Elle devait être sur le point d’arriver puisqu’il était 19h et son arrivée était prévue pour 19h05. Kim et moi sommes amies depuis 3 ans déjà et je ne l’avais pas vu depuis 3 mois. Sa présence me manque énormément puisque avec elle, je me sens encore plus moi-même et je peux lui confier toutes mes joies et mes peines en toute confidence. C’est d’ailleurs la même chose pour elle.

J’ai 21 ans alors qu’elle en a 20. Je suis petite, mince avec de longs cheveux foncés et les yeux noisette me donnant un regard profond alors que Kim et un peu plus grande que moi, mince elle aussi avec de beaux et longs cheveux roux foncés tombant sur ses magnifiques yeux verts. Je l’ai toujours trouvé attirante malgré mon hétérosexualité. Il est vrai que je me suis souvent surprise à regarder les filles mais sans plus, sauf qu’avec Kim c’était différent. Notre complicité sans limite, sa gentillesse et sa générosité… Bref tout son être me faisait un drôle d’effet à l’intérieur, mais je ne me suis jamais attardé sur la question, d’autant plus que ce serait du temps perdu puisqu’elle est aussi hétéro. Nous sommes proches et j’imagine qu’un lien solide nous unis, voilà tout!

La vue de l’autobus me fit sortir de mes rêveries et un grand sourire s’installa sur mon visage, la voilà enfin! Une dame sortit du bus la première, suivie d’un jeune garçon…et Kim apparût enfin vêtue d’un jeans et d’un manteau trois quart. Nous sautâmes dans les bras l’une de l’autre dans une étreinte qui me parût éternelle. Après avoir échangé nos salutations et qu’elle m’ait raconté brièvement le déroulement du trajet, nous décidâmes de nous rendre à ma voiture, stationnée un peu plus loin, pour échapper au froid et au vent. Heureuses d’être enfin ensemble, nous commençons à se raconter nos potins, à parler de gars, de notre travail, de nos sorties récentes, etc… bref nous parlâmes de tout et de rien en direction de chez moi. Elle me demanda ce que j’avais envie de faire ce soir et je lui répondis que je lui laissais libre choix pour ce soir étant donné qu’elle était mon invitée d’honneur. Elle fût ravie de ma décision et affirma que pour ce soir, une petite soirée tranquille avec un bon film sexy et du pop-corn ferait l’affaire puisqu’elle avait besoin de repos après le long trajet qu’elle venait de faire. Ça me convenait totalement puisqu’en ce vendredi soir, tout ce qui comptait pour moi, c’est qu’elle soit enfin là.

Arrivée au club vidéo, je n’avais aucune idée de quel film louer alors je la laissai choisir. Elle prit un film au hasard que nous n’avions pas vu et nous partîmes chez moi. J’avais l’appartement à moi toute seule pour le week-end, étant donné que ma mère était partie au chalet et que mon frère passait 3 jours chez mon père comme à l’habitude, donc nous étions seules, elle et moi. Elle était déjà venue chez moi à quelques reprises et elle savait que quand nous étions seules, elle pouvait faire comme chez-elle, j’avais été bien claire là-dessus. Alors, elle prit soin de déposer ses affaires dans un coin de ma chambre, nous prîmes chacune notre douche et nous nous sommes mises en pyjama pour se sentir plus à l’aise avant de s’installer sur le fauteuil du salon. Je mis le film dans le lecteur de DVD et lui demandai si elle désirait quelque chose à boire ou à manger et elle demanda un simple verre d’eau. J’apportai deux bouteilles d’eau avec un grand bol de pop-corn tout frais sorti du micro-onde et je m’installai à côté d’elle. Chacune appuyée sur notre oreiller, habillées d’une couverture, nous commençons à visionner le film en question, toutes deux concentrées.

Après quelques minutes, elle posa son oreiller sur mes cuisses, y déposa sa tête et allongeât les jambes sur le reste du divan. Ce geste ne me gêna aucunement, j’avais l’habitude qu’elle se couche ainsi sur moi durant un film. Sans m’en rendre compte, j’étais entrain de lui jouer dans les cheveux, ils étaient si doux et sentaient si bons… J’adorais lui donner un peu d’affection sans arrière pensées. Elle se laissait faire sans dire un mot, les yeux rivés sur le téléviseur. Sa main déposée sur ma cuisse dégageait beaucoup de chaleur et elle serra les doigts sur celle-ci lorsqu’elle fit un saut. Nous regardions un film d’horreur et suspense, ce qui explique cette réaction. Elle s’excusa et me demanda si cela m’avait fait mal et je lui répondis que non avec un petit sourire en coin. Je me rendis compte que je ne suivais pas le film du tout. J’étais dans la lune à force de jouer avec ses cheveux et je ne m’étais même pas aperçu que sa main c’était étrangement rapproché sur ma cuisse, en direction de mon entrejambe. Le fait de m’en rendre compte à présent me procura une drôle de chaleur à l’intérieur de moi, comme si j’avais envie que sa main continue sa route vers mon jardin secret.

Est-ce que je désirais ma meilleure amie?!?! Voyons, je n’avais pas le droit d’avoir toutes ces pensées osées envers elle… Qu’est-ce qu’elle penserait de moi si elle savait tout ce qui se passait dans ma tête en ce moment? Je m’efforçai de penser à autre chose mais je n’y arrivais pas… Je sentais mon corps devenir si chaud et mon cœur battre si fort que j’avais peur qu’elle s’en rende compte… Elle était pourtant toujours aussi concentrée sur le film. J’enlevai ma main de ses cheveux et la posai sur mon cœur pour voir si mon cœur battait vraiment à ce point ou si mon imagination me jouait des tours. Mon geste fût concluant, mon cœur battait vraiment fort. Battait-il pour elle? Mon affection envers elle était-elle plus grande qu’une simple amitié? Mon dieu, je ne savais plus quoi penser. Maintenant, ses yeux s’étaient levés vers moi et quand je m’en rendis compte et que mes yeux croisèrent les siens, j’eus l’impression d’être aspirée par le divan tellement ça m’avait surpris. Elle me fixait d’un regard inhabituel et ça me mettait mal à l’aise, il fallait que je dise quelque chose avant d’avoir l’air ridicule.

- Pourquoi tu me regardes comme ça? Demandai-je.

- Bin…le film est fini depuis 5 minutes et t’a pas bougé hihi. Répondit-elle en ricanant.

- Hein, pour vrai…je devais être dans la lune… Répondis-je en bégayant presque.

- C’est pas grave, t’étais toute mignonne. À quoi tu pensais au juste? Questionna-t-elle avec son petit regard curieux et coquin.

- Euh, rien de spécial héhé. Rien qui pourrait t’intéresser en tout cas. Répondis-je en souhaitant qu’elle ne m’en demande pas d’avantages mais j’eus tort…

- Allons, tu me dis tout d’habitude hihi! Tu sais bien que je ne vais pas te juger. Affirma-t-elle avec son regard pétillant et son superbe sourire auquel il est dur de refuser quoi que ce soit…

- Arff…je ne m’en rappelle plus de toute façon, ça ne devait pas être important. Alors tu veux faire quoi maintenant?

- Hummm, as-tu des films érotiques?

Je fis mine d’un regard très surpris parce que je ne m’attendais vraiment pas à cette réponse et elle répondit à mon interrogation :

- Je blagueee! Ahahah! Voyons, je nous vois pas regarder un film de cul ensemble…. Dis-t-elle en riant.

Je me sentis stupide d’avoir penser qu’elle était sérieuse. Après tout, elle avait raison, je ne vois pas pourquoi on regarderait ce genre de film ensemble…

Après réflexion, nous décidâmes d’aller nous coucher. Elle se rendît la première dans le lit puisque je devais aller me brosser les dents avant et que j’avais besoin de respirer un peu avant d’aller m’étendre à ses côtés. Mon cœur battait toujours aussi fort et j’étais incapable de le faire ralentir. Étais-je amoureuse d’elle? Moi??? Je me jetai de l’eau froide au visage, question de m’éclaircir les idées.

J’ouvrai ma porte de chambre. Il faisait très noir et étant donné le silence, j’en vint à la conclusion qu’elle s’était endormie déjà…Sans faire trop de bruit j’alla m’installer à côté d’elle en me demandant si je ne ferais pas mieux d’aller dormir dans le lit de ma mère mais, en même temps je me dis que si je faisait ça elle allait se poser des questions, alors que j’ai toujours dormi à côté d’elle sans problème. Donc, je m’étendis à côté d’elle et je me tournai sur le côté, dos à elle. Incapable de fermer l’œil, je fixais mon cadran, regardant chaque minute passer…Après un court moment, je sentis son bras frôlé ma hanche et venir m’enlacer, sa main près de mon cœur qui bat la chamade. Oh non! Je suis sûre qu’elle va s’en apercevoir!

Pendant que beaucoup de choses se bousculaient dans ma tête, je sentais son souffle chaud dans mon dos. De plus en plus chaud… Cela voulait dire qu’elle s’était rapprochée et du coup j’avais l’impression d’avoir 2 cœurs tellement il battait fort!

Oh! Mais est-ce que j’hallucine? Il y a bel et bien 2 cœurs! Je sens le sien battre contre mon dos! En disant cela dans ma tête, je sentis quelque chose de doux, chaud et humide se déplacer entre mes omoplates et remonter vers ma nuque. Un grand frisson parcoura mon corps et ma respiration se fit plus forte. Je sentis ma culotte devenir un peu humide. Je mouillais de plaisir! Mais était-ce réel? Je ne voulais pas attendre.

Je me retournai doucement pour lui faire face, sans dire un mot et mes yeux plongèrent dans les siens comme par enchantement. Mes yeux avaient eu le temps de s’habituer à la pénombre et je pouvais alors distinguer chaque partie de son visage facilement. Ses yeux brillaient, ses lèvres aussi… Sans doute elle s’était passé la langue dessus pour les faire reluire…

- Tu ne dors pas? Demandai-je doucement sur un ton presque timide.

- Non… J’y arrive pas…

- Je prends peut-être trop de place… Si tu veux, je peux aller me coucher dans le lit de ma mère tu sais…

- Ah non surtout pas! Je suis bien avec toi. Reste s’il te plait. Dis-t-elle sur un ton si mignon et si doux qu’il m’était absolument impossible de refuser sa demande.

Disons que d’un côté, j’avais très envie de rester auprès d’elle moi aussi et en même temps je me demandai toujours si j’avais bel et bien senti sa langue parcourir mon dos ou si c’était l’objet de mon imagination… Elle me fixait encore et j’eus soudain une immense envie de l’embrasser, de sentir ses douces lèvres glisser contre les miennes, de sentir sa langue découvrir la mienne… Sans m’en apercevoir, son visage s’était rapproché du mien… Elle prit ma main dans la sienne et la posa sur son cœur tout en posant son autre main sur le mien.

- Tu sens ça? Dis-t-elle.

Je demeura bouche bée, incapable de prononcé un seul mot. Je bafouillai quelque chose mais elle vint poser son index sur ma bouche en disant : ‘’chutttttt’’

- Ne dit rien. Tu vois, en ce moment nos cœurs battent ensemble au même rythme et ils communiquent l’amour qui nous unit…ehhh humm (elle se reprit, à l’évidence très timide de sa déclaration) je veux dire mon cœur est entrain de montrer à ton cœur à quel point je t’aime! Et elle fondit en larmes.

Wow!!! Venait-t-elle de me dire ça à moi?? Je rêve?? Je me dépêchai de répondre pour soulager sa tristesse.

- Et mon cœur est entrain d’avouer au tien qu’il t’aime depuis toujours!!

Des larmes de joie vinrent remplir nos yeux et c’est à cet instant que nos visages se rapprochèrent encore plus… Nos lèvres se rencontrèrent enfin pour échanger un doux baiser passionné, rempli d’amour et d’émotions, notre premier baiser! Je n’arrivais pas à y croire! Elle m’aimait elle aussi et j’avais été trop idiote pour m’en rendre compte avant! Nos lèvres toujours soudées, glissant les unes sur les autres, nos langues goûtant à la passion présente. J’aurais voulu que ce baiser dure éternellement…

Enlacées, nous nous endormîmes sous le coup des émotions les lèvres presque collées ensembles et je plongeai dans des rêves merveilleux. Je serrais dans mes bras celle qui était ma meilleure amie, celle que je considérais comme ma sœur, celle en qui j’avais confiance par-dessus tout, mon ange, mon amour, ma vie!!! J’avais peine à y croire et c’était pourtant vrai!

Le lendemain, elle fût la première à se réveiller.

- Chérie? Bébé? Réveille-toi mon amour…

Ses douces paroles ne mirent pas de temps à me tirer de mon sommeil. En ouvrant les yeux, je vis son merveilleux sourire couronné par ses yeux envoûtants et comme si ce n’était pas assez, elle vint déposer un doux petit baiser sur mon front et sur mes lèvres en souriant. J’allai aux toilettes me brosser les dents et elle fit de même…

Pendant ce temps je restai étendue sur le lit en remerciant le ciel de l’avoir mis sur ma route. J’étais amoureuse et je me foutais que ce soit d’un garçon ou d’une fille. Je l’aimais, elle! La personne la plus importante dans ma vie et c’est tout ce qui comptait.

Elle revint dans la chambre avec un petit sourire espiègle comme si elle s’apprêtait à faire un mauvais coup. C’est alors qu’elle s’approcha de moi à 4 pattes sur le lit et qu’elle vint se placer au-dessus de moi, elle se mit à m’embrasser avec tendresse et passion, langoureusement et je sentais l’excitation monter en moi. Elle me chuchota qu’elle avait envie de moi, de me caresser, de me lécher… Et elle commença à déboutonner ma veste de pyjama tout en m’embrassant dans le cou, ce qui me donnait des frissons de plaisir intense.

Je sentais mes mamelons se durcir et ma fente devenait de plus en plus humide. Elle continuait de me murmurer des trucs sensuels et cochons à l’oreille et ça m’excitait au plus au point! Sa bouche descendait maintenant en bas de mon cou, sur mon torse et était à présent sur mes seins, qu’elle caressait avec tendresse. Sa langue tournait autour de mes mamelons et de temps à autre elle les mordillait doucement tout en les embrassant. Elle me regardait dans les yeux et me disait ‘’Je t’aime’’ de temps à autre.

Je me sentais si bien, comme dans un rêve. Personne ne m’avait fait autant de bien de toute ma vie! Elle était si belle, si gentille, si parfaite! Je ne pus m’empêcher de glisser ma main doucement sous son menton pour la faire revenir vers mes lèvres. J’adorais l’embrasser! J’ai toujours aimé embrasser mais avec elle c’était presque devenu une obsession! Elle me rendait dingue!

Je déboutonnai son chemisier et l’enlevai pour découvrir sa superbe poitrine. Je glissais mes doigts sur la naissance de ses seins, sa peau était d’une douceur de satin. Je m’approchai et glissai ma langue sur ses mamelons en prenant soins de la faire frissonner à son tour et en prenant mon temps pour faire durer le plaisir. Après tout, c’était notre première fois ensemble. Je sentais la chaleur se dégager de son jardin secret étant donné que mon genoux était entre ses cuisses. Elle commença même à frotter son sexe sur mon genou en remuant les hanches. Elle se masturbait sur moi! Pendant ce temps je lui mangeais les seins. Je l’étendis sur le lit et j’enlevai doucement son bas de pyjama. Ses jambes et ses cuisses, d’une douceur exceptionnelle, étaient maintenant dénudées. Il ne restait plus qu’à enlever sa petite culotte, humide, de toute évidence.

Mais j’attendis. J’étais encore moi aussi en bas de pyjama et je ne voulais pas aller trop vite… C’est alors qu’elle me demanda de continuer mes caresses plus basses. Alors voilà le signal que j’attendais. J’enlevai sa culotte et je me retrouvai avec un merveilleux cadeau devant moi. Son sexe, entièrement rasé, s’offrait à moi. Ses lèvres humides et son petit bouton tout excité ne demandaient qu’une chose, qu’on s’occupe d’eux! Ce que je fis sans plus attendre!

Je m’approchais de son mont de vénus en soufflant doucement sur son clito pour l’agacer un peu. Ensuite, je fit glisser le bout de ma langue tranquillement autour de sa vulve pour la faire languir de plaisir et ça fonctionnait à merveille puisque je voyais ses doigts s’enfoncés dans le matelas. Je glissai ma langue sur ses lèvres et je goûtai enfin au fruit de son plaisir.

Hummm! Il est si bon! J’introduis ensuite lentement ma langue dans son vagin pour goûter chaque centimètre. Je fis un va et viens avec ma langue à l’intérieur de sa chatte tout en lui massant le clito avec mon pouce. J’écartai ses lèvres de mon autre main pour mieux voir son liquide s’écouler à mesure que je la mangeais.

Elle poussait des gémissements de plaisir et courbait le dos en se mordant la lèvre inférieure. Plus elle jouissait et plus mon excitation montait. J’introduisis ensuite 1 doigt puis 2 dans son vagin tout en aspirant son clito entre mes lèvres et faisant vibrer le bout de ma langue dessus. Le va et viens de mes doigts à l’intérieur d’elle la faisait gémir de plus en plus fort et c’était signe qu’elle était sur le point d’exploser de jouissance! J’accélérai le va et viens et donnai des coups de langue sur son clito pensant qu’elle suçait l’index de mon autre main avec vigueur. Hummm! Je mouillais de plaisir, mon cœur battait comme une fanfare et ma langue continuait de parcourir sa chatte. Puis, après quelques instants, dans un long gémissement sont dos se courba au maximum, elle serra les cuisses sur ma tête et j’aspira tout son jus divin. Elle eu son orgasme et je dois avouer que juste à l’entendre jouir, j’ai failli jouir aussi…

Après avoir repris conscience et m’avoir longuement embrassé elle décida qu’il était grand temps pour elle de passer à l’action et de me faire subir le même sort. C’est alors qu’elle arracha ma culotte! Elle m’embrassa avec passion, passa un coup de langue sur le lobe de mon oreille doucement pour me faire frémir de plaisir, elle descendit ensuite dans mon cou, sur mes seins, descendit tranquillement sur mon ventre, avec le bout de sa langue elle fit le tour de mon nombril, donnant aussi des petits bisous autour (ce qui me provoqua des spasmes d’excitation). Elle descendit encore vers ma fente, entièrement rasée aussi. Je sentais mon clito gonflé par l’excitation, j’avais envie qu’elle me mange à pleine bouche, j’étais en transe!!!

Elle glissa sa langue sur mes lèvres toutes mouillées en disant ‘’ Mmm, ce que t’es bonne!!’’ Je gémissais déjà. Mon corps se crispait spontanément à chacun de ses gestes. Elle titilla mon clitoris, l’aspira, le suça avec tant d’habileté que j’en avais les cheveux qui se dressaient sur ma tête! Elle pénétra sa langue à l’intérieur de mon vagin doucement et la fit tourner dedans tout en me massant le clito. J’avais chaud de plaisir, je sentais que ça y était presque!

Elle entra 2 doigts dans ma chatte et commença un va et vient à un rythme parfait tout en courbant ses doigts vers le haut pour mieux atteindre mes points sensibles. Tout en me pénétrant de ses doigts, elle continuait de me manger le clito et après quelques secondes, mon corps se crispa et je lâchai un de ces gémissements si forts que j’aurais pu réveiller le voisinage si la fenêtre avait été ouverte! Elle lécha tout mon jus et vint m’embrasser. Je la serrai fort dans mes bras en lui disant à quel point je l’aime et elle fit de même.

Après quelques instants enlacés comme ça, l’envie nous repris! C’est alors qu’elle se positionna en 69 au-dessus de moi. Je la mangeais et elle me mangeait simultanément. Ensuite, elle se retira pour venir coller sa chatte contre la mienne et tout en se frottant l’une contre l’autre, en se masturbant mutuellement, nous nous embrassions passionnément, nos langues tournoyant ensemble, nos lèvres s’embrassant en même temps que nos lèvres du bas…Je sentais sa chaleur et son jus contre ma chatte. Ainsi, après quelque instants, nous avons jouis ensemble, en même temps, sentant notre jus couler l’une contre l’autre en s’embrassant tendrement…

Jamais je n’aurais cru que tout cela nous arriverait un jour! C’est tellement merveilleux! Notre amour dure toujours et il sera éternel tant que nos 2 cœurs battront ensemble à l’unisson!

J’espère que ma confession vous a plus! En tout cas, ça ma fait plaisir de l’écrire pour la partager avec vous! Amusez-vous bien et n’oubliez pas que quand il y a de l’amour, le sexe est toujours meilleur.

Patricia.

Retour en haut de la page







Partagez ce récit :


Copyright 2003-2017 © Confession Intime