- En ligne, 35 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Entre Femmes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions Coquines de Lesbiennes > La représentante de dessous féminins

Confession Lesbienne - La représentante de dessous féminins

E.F.n°06 Entre femmes n°06
Date 17/09/03
Nom Smack27 / Christine
E-mail smack27@free.fr
Titre La représentante de dessous féminins

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Jusqu'à quelques mois auparavant, j'étais une femme mariée sans histoires, 1 grand enfant, vie tranquille, rangée. Tout bascula le jour où j'ouvrîs ma porte à une représentante et...

Dring ! ! ! ! ! ! J'ouvre la porte et devant moi une belle femme,très brune, la bonne quarantaine, bien en chair, yeux bleus, regard rieur, assez grande, poitrine ronde et ferme, hanches en amphore, croupe rebondie, cuisses bien galbées,...

Bref, une belle femme me dis-je ! Aujourd'hui je m'ennuie et bien que je n'ai pas l'attention d'acheter quoi que ce soit je me dis qu'un peu de compagnie me ferait du bien. Je fis donc entrer la belle brune et j'en profitais au passage pour mater sa croupe qu'elle avait bien ferme et louchait sur son cul où on voyait la marque du string tellement sa jupe était moulée, c'était je l'avoue très agréable à regarder et passant devant moi, les effluves de son parfum embaumèrent le couloir.

Elle restait là debout dans le couloir, cambrée, ses seins arrogants déformaient son corsage noir. Elle me sourit, un sourire merveilleux, ses dents très blanches la rendaient irrésistible. Elle se présenta, s'appelle Sonia et exerce la profession de représentante en dessous féminin. Elle me regarde en souriant d'une façon coquine et me dévisage des pieds à la tête...

Je suis émue par cette femme et par la sensualité qu'elle dégage et je me surprend à être troublée,moi qui, d'habitude fantasme beaucoup sur les mecs, aimant beaucoup la virilité et le coté macho des hommes...

Alors, je ne sais pourquoi l'idée me vînt de la faire asseoir dans le salon et dans mon fauteuil qui, je le sais, est placé de façon à ce que Sonia installée comme est l'est ne peut cacher le haut de sa jupe qui remonte et qui la rendent encore plus désirable et sexy. Je vois également qu'elle porte des bas et cette vision m'émoustille.

Je lui demande alors qu'elle me parle un peu de ses articles et en même temps je me gêne pas pour la mater des pieds à la tête et visiblement elle n'en éprouve aucune gêne, serais t elle coquine?

Elle commence alors son long discours commercial et au fur et à mesure de ses paroles elle croisait et décroisait ses jambes et je pus admirer ses jambes gainées et son string noir. Je commence à être excitée et l'écoute plus, et maintenant je devine ses nichons qu'elle a gros et fermes et je fixe ses mamelons qui transpercent son corsage... hum... je commence à mouiller car elle m'excite cette salope avec son air d'innocente.

Je me lève soudainement et lui propose de prendre le thé. Je me dirige vers la cuisine et cela m'arrange bien car je veux retrouver mes esprits et je me dis que je suis folle, que je perds les pédales et jamais je n'avais éprouvé de désir pour une femme.. Que m'arrive t il ? L'idée me prends donc de voir dans l'état où je suis et discrètement je glisse ma main dans la culotte pour voir... oh surprise je suis trempée... oh... hum... je continue je me mets deux doigts dans la chatte... humm... ça rentre tout seule... quelle salope je fais ! je suis excitée par une femme... comme une gouine... je me bourre un peu... hum... j'arrête ! je dois faire le thé, je reprends mes esprits, je baisse ma jupe et me réajuste et l'air de rien je retourne dans le salon où Sonia m'attend toujours en position provocante...

Maintenant je sais, je suis pleine de mouille à cause de cette salope qui m'excite, et je vois toujours ses nichons tendus, je suis ivre de désir. J'ai envie de cette femme, sentir ses seins brûlants contre ma poitrine, j'ai envie de mordiller ses tétons, de malaxer des seins fermes, de m'emparer de son clitoris droit et dur comme un bâton, d'enfoncer ma langue dans des lèvres chaudes et charnues... hum... mais comment lui dire? Comprends t elle ce que je désire?

Une idée me vînt et je lui demande s'il est possible de voir ses marchandises. Elle me propose alors directement, comme ça de me montrer ses dessous à elle... je me sentis fondre quand elle écarta les jambes et là je pus admirer ses beaux dessous... ses bas, string noir... elle dégrafe son corsage et j'admire ses seins ronds et fermes qui débordent de son soutien gorge... elle toujours avec son air innocente et moi mouillant comme une salope... excitée par le tableau... hum... c'est bon !

Elle me demande alors comment elle trouve ses dessous et moi je lui réponds carrément que je suis trempée d'excitation et que je veux toucher. Elle me fait un grand sourire et je pris cela pour une invitation.

Je m'approche, sûre de moi, je veux cette chatte. Je lui arrache son string, elle a de beaux seins, fermes et volumineux, sa chatte est complètement rasée, j'y infiltre déjà un doigt, elle ondule, écarte plus les cuisses elle aime ça. Je bouffe ses nichons, ses gros nichons fermes, ses tétons sont durs, je les malaxe, elle bande des nichons la salope ! La gouine ! C'est bon... hum !...

Elle pousse des soupirs et me regarde droit dans les yeux, son regard me trouble, j'ai envie d'elle. Je me baisse et porte mes lèvres à ses lèvres charnues, ma langue s'infiltre déjà dans sa fente. Elle mouille abondamment, j'avale tout, je lèche tout.

Elle soupire de plus en plus fort, je lui déguste la moule mais à présent c'est au tour de son cul, ce petit tissu soyeux qu'elle présente maintenant à ma bouche, ma langue y pénètre déjà, j'aime sa saveur, je le défonce littéralement avec ma langue. Elle mouille et j'aime entendre le bruit que fait ma langue lorsque je lape sa chatte et son trou du cul.

Je suis liquide, je fonds tant je mouille, je sens maintenant ses doigts qui jouent dans mon propre petit trou, ils me parcourent, me caressent, me pénètrent puis c'est sa langue qui vient s'infiltrer, elle est douce, mon corps est parcouru de frissons... La morue ! Elle me fait jouir ! Moi une gouine ! C'est bon ! ! ! ! ! ! ! ! !l La salope elle s'est y faire... ! Elle cache bien son jeu ! c'est une vrai salope et j'adore ! Je découvre de nouvelles sensations !... elle me bouffe la raie... je sens ses nichons sur moi, hum... ils sont fermes... la salope ! Jamais j'aurais cru... hum... elle bouffe ma moule... je coule de mouille... oh... le pied... ! Fouille ma moule ! lui dis je... bouffe moi le con... défonce moi le trou avec ta langue salope... oh... ; Continues... ordure de gouine... morue... j'adore !

A moi maintenant, je lui mets trois doigts ! La salope ça rentre tout seul... je la lime comme un mec... je la défonce... elle gémit la gouine... la garce... elle est remplie de mes doigts cette enculée ! Elle hurle cette morue... elle en veut encore des doigts... salope ! Je l'insulte de pétasse, de gouine, de sainte nitouche salope... et elle mouille encore plus dis donc !... je suis bien, je m'éclate avec une lesbienne... elle est vicieuse douce et j'adore ça ! Le pied !

J' eus un orgasme extraordinaire. Sonia me suivis peu après. Exténuée, elle est restée sur moi un long moment. Je continuais à caresser son dos.

" C'était extra. Je n'ai pas eu d'orgasmes comme cela depuis plusieurs années dis je" C 'était bon. Je te remercie.

Reviens quand tu veux... mais cela est une autre histoire...

Je souhaite avoir vos commentaires et établir des contacts coquins avec des personnes motivées pour ce genre de correspondance.

Christine

Retour en haut de la page






Partagez ce récit :


Copyright 2003-2018 © Confession Intime