- En ligne, 88 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Entre Femmes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions Coquines de Lesbiennes > Rébecca et moi

Confession Lesbienne - Rébecca et moi

E.F.n°07 Entre femmes n°07
Date 06/11/03
Nom Sonia
E-mail hatiamo@yahoo.fr
Titre Rébecca et moi

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Nous rejoignons nos amis Rebecca et Luc aux Antilles pour y passer deux semaines de rêve sur leur bateau.

Rebecca et moi sommes les meilleures amies de monde depuis le lycée. Elle est pour moi la Femme idéale, blonde 1m70 avec des formes superbes là où il faut, des seins bien ronds, des fesses rebondies, une poupée ! En plus, elle a de beaux yeux bleus et un sourire enchanteur. Moi, je suis plutôt grande et mince. J'ai des petits seins et des fesses toutes plates. Je plais aux hommes et Rebecca me trouve très jolie, elle dit même qu'elle aimerait me ressembler, mais moi c'est elle qui me fait rêver. Je suis un peu Penelope Cruz alors qu'elle est plutôt Cameron Diaz, toutes proportions gardées bien sûr.

Nous sommes très proches et nous nous racontons tout. Elle me raconte ses bonheurs et ses malheurs, à chaque fois qu'il m'est arrivé de la consoler, à chaque fois que je l'ai prise dans mes bras, nous avons passé des moments très sensuels l'une contre l'autre. Sans en avoir l'air, je frottais mes seins contre les siens, contre ses bras, je caressais ses seins avec mes bras en passant ma main sur son visage, je me collais contre ses fesses, ou je collais les miennes contre elle. Nous avons partagé une chambre pendant nos études et nous avons souvent dormit ensemble. Nous finissions toujours la nuit l'une contre l'autre mais nous n'avons jamais franchit le pas.

Nous nous connaissons parfaitement bien, depuis qu'elle s'est mariée avec Luc, Rébecca se confie encore plus à moi, et depuis que je vis avec Rémi, je confie à Rebecca toute notre intimité.

Nous rejoignons donc Rébecca et Luc sur leur bateau. Ils sont beaux, bronzés, souriants et heureux de nous voir. Les deux premiers jours se passent tranquillement, nous récupérons du décalage horaire en dormant beaucoup et en bronzant souvent. Rébecca s'occupe de moi, elle me passe de la crème et me protège du soleil quand il est trop fort, si bien qu'en deux jours, j'ai déjà un beau corps bronzé. Les mecs, eux s'occupent à préparer leurs plongées, ils nous laissent entre filles la plupart du temps. Cette proximité me comble.

Un matin, nous bronzons sur le pont l'une à côté de l'autre, c'est mon tour de lui passer de la crème. Rébecca est allongée sur le ventre, elle porte un bikini en coton blanc, je commence par ses épaules, je dénoue son soutien gorge et je lui masse le dos par de longues caresses de ses reins à ses épaules. Elle est toute chaude et la crème luit sur son dos. Mes mains viennent de plus en plus prés de ses fesses, et je repousse un peu la culotte de son bikini, pour découvrir la blancheur de sa peau. Je lui en fais la remarque et lui suggère de faire un peu plus « d'intégral ». Elle ne veut pas, elle invoque sa pudeur.

Les mecs sont partis plonger, il n'y a personne autour de nous, d'autorité, je saisis l'élastique de sa culotte et commence à la descendre. Elle proteste, je lui rappelle que nous sommes seules toutes les deux, elle se laisse faire, soulevant ses fesses pour laisser glisser son maillot. Arrivées aux chevilles, mes mains reprennent leur massage. J'enduis ses longues jambes de crème, elle m'aide en les écartant lorsque j'arrive à ses cuisses. Les poils de sa chatte apparaissent entre ses cuisses, ses fesses toutes blanches s'écartent un peu et je fais couler de la crème sur elles. Rébecca sursaute quand je pose mes mains sur ses fesses. Je plaisante en lui disant qu'il n'est pas question qu'elle attrape un coup de soleil là. Elle sourit et m'encourage : « je te confie mon corps » me dit elle. Je ne veux rien d'autre !

Je masse ses fesses et la crème coule doucement dans sa raie jusqu'à sa chatte. Je suis excitée comme une pucelle, ma culotte est toute mouillée, mais je me lance, je glisse mes doigts entre ses fesses, de haut en bas, jusqu'à sentir les premiers poils de sa chatte. Je remonte, je sens son anus sous mes doigts, je ne m'y attarde pas. Mes doigts sortent vers ses reins, Rébecca ne bouge pas, elle a les yeux fermés, je remets une giclée de crème sur sa raie, cette fois elle dégouline. Je glisse à nouveau mes doigts et cette fois, je m'arrête sur son anus, elle soupire et écarte un peu plus les jambes, je descends jusqu'à sa chatte, je la prends dans ma main, là aussi elle dégouline vraiment !

Ma main remonte et mes doigts passent à nouveau sur son petit trou. Cette fois ci elle se cambre un peu et je laisse mes doigts s'attarder sur son anus, mon index décrit de petits cercles. Je remets une petite giclée de crème directement sur son trou, et je laisse mon index s'y introduire, elle soupire. Mon doigt s'enfonce, il ressort, je glisse tour à tour chacun de mes doigts en elle, puis j'enfile mon index et mon majeur dans son cul. Elle a l'air d'apprécier. Je suis à genou derrière elle, j'ai l'impression que ma culotte est trempée. Je fais aller et venir mes deux doigts dans son anus, puis je les enfonce aussi profondément que possible et mon pouce va fouiller sa chatte. Elle aussi est trempée.

Rébecca a écarté ses cuisses autant qu'elle le pouvait. Je glisse mon autre main sous son corps pour caresser les poils de son pubis, ma main revient vers ses fesses et mon index et mon majeur rejoignent mon pouce dans son vagin. Elle a deux de mes doigts dans son cul et trois autres dans sa chatte. Je la sens qui se tortille.

J'entends nos mecs qui remontent de leur plongée, Rébecca redresse la tête et aussitôt je retire mes mains de son corps. Elle se retourne, s'assoie devant moi, les genoux pliés, les jambes écartées, elle me sourit, je suis rouge comme un piment, et ce n'est pas à cause du soleil. Elle attrape sa culotte et l'enfile rapidement. Elle rattache son soutif et se rapproche de moi. Elle m'embrasse. Je sens ses lèvres sur les miennes, puis sa langue entre dans ma bouche et cherche la mienne. A peine l'a-t-elle trouvée que Rébecca se lève et rejoint l'arrière du bateau pour aider nos hommes à remonter.

Je suis là, à genou, les doigts gluants et la chatte trempée par cette expérience tant recherchée et désirée depuis des années.....la suite de mon aventure avec ma meilleure copine surement lors d'un autre passage sur ce site.....

Bisous, Sonia.

Retour en haut de la page





Partagez ce récit :


Copyright 2003-2018 © Confession Intime