- En ligne, 113 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Entre Femmes

PAGE D'ACCUEIL > Confessions Coquines de Lesbiennes > Moi et Karine

Confession Lesbienne - Moi et Karine

E.F.n°08 Entre femmes n°08
Date 04/12/03
Nom Marie
E-mail alainlassalle@wanadoo.fr
Titre Moi et Karine

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Karine une jeune femme d'environ 25 ans, est une cliente assidue de mon bar, je la connais depuis longtemps et elle me considère un peu comme une grande soeur.

Elle me confie tous ses petits soucis et en ce moment le couple qu'elle forme avec François ne fonctionne plus guère, ils sont ensemble depuis presque 10 ans et elle a envie de connaître autre chose. Elle me dit qu'elle se refuse de plus en plus à lui et que lorsqu'ils font l'amour elle n'a aucun désir ni plaisir.

Karine essaie de se mêler au groupe que forme Jean et ses collègues, je pense qu'elle a envie de tromper François. Méfiance car elle m'a dit que Jean est son type de mec. Jean bien entendu s'en est rendu compte et trouve Karine mignonne, il me dit que je devrais la conseiller sur ses fringues car il la trouve qu'elle ne se met pas en valeur.

Un soir nous regardons un bouquin de vente par correspondance il me montre des sous-vêtements et me dis "tu devrais faire acheter cet ensemble à Karine ça mettrait ses seins en valeur et ça serait mieux que ses horribles brassières. Essaie aussi de lui faire mettre des bas si possible avec un porte jarretelle. "

" Comment veux-tu que je lui fasse acheter ces sous-vêtements, ils sont trop sexy pour elle, elle n'acceptera jamais "

" Sois convaincante, montre-lui les tiens, fais une commande et dit lui de commander en même temps, j'aimerais bien la voir habillée sexy "

" Dis donc tu n'a pas assez de moi " "sois pas jalouse, je t'ai dis que je voulais la voir habillée sexy pas coucher avec elle ou alors avec toi" "qu'est ce que c'est que ce plan, je n'ai jamais couché avec une fille " "et alors ça te déplairai ? Et si c'est moi qui te le demande ? "

J'ai coupé court à cette conversation mais l'idée faisait son chemin et il est vrai que ça m'excitait.

Un soir que Karine est seule au bar je lui demande de rester après la fermeture du bar, nous bavardons de choses et d'autres et la conversation dérape rapidement sur le cul. Elle m'explique sa vie de couple, que François ne la regarde plus, je lui demande si elle fait ce qu'il faut pour qu'il la trouve désirable. Je ne lui dis pas que François raconte partout qu'elle baise mal et qu'elle ne suce pas. Je suis émoustillée de l'entendre donner des détails intimes sur sa vie de femme et je crois que ça l'excite aussi quand je lui raconte que je suce et que je me fais enculer. Contrairement à ce que je pensais Karine commande facilement l'ensemble de tulle ivoire brodé que Jean a choisi pour elle. Elle ne prend pas le porte jarretelle mais des Dim-up. Pour ma part j'achète une nuisette totalement transparente et un ensemble avec le soutien gorge seins nus ce qui surprend Karine. Elle essaie de savoir pour qui je m'habille de cette façon mais pour l'instant ma liaison avec Jean est encore secrète.

Deux, trois jour après la commande arrive, je dis à Karine de passer l'après-midi, c'est mon jour de fermeture. Nous montons dans ma chambre je déballe rapidement le paquet et je lui tends son ensemble, il est magnifique. C'est un joli ensemble soutien gorge balconnet, string et bas ivoire. Je lui demande de les essayer devant moi, elle marque un temps d'arrêt, surprise "devant toi " " bin oui je sais ce que c'est qu'une femme et je suis sûre que tu seras ravissante la dedans " "OK mais tu essaie tes ensembles aussi " dit-elle sur un ton un peu provocateur. Elle se retourne et se déshabille j'ai une vue magnifique sur ses fesses, j'enfile très rapidement mon string transparent et mon soutien gorge qui ne cache rien de mes seins. Je m'approche d'elle, je l'aide à remettre une bretelle du soutien gorge, le simple fait de toucher sa peau m'électrise, j'essaie de rester calme et je l'emmène devant la glace pour qu'elle puisse se voir. A priori la chose qui l'intéresse le plus c'est ma tenue minimaliste. " Ca te plais, tu veux l'essayer ? " " Je ne vois pas de poils sous ton slip, tu te rase ? " " Oui " "fais voir. "

Je suis complètement déstabilisée par sa demande mais j'enlève ma culotte, elle regarde mon sexe avec insistance. " Tu veux avoir le même ? Montre-moi ton sexe, regarde tes poils dépasse du string c'est pas terrible" puis tout dérape, je lui prends ses lèvres et je lui roule une gamelle, elle ouvre sa bouche mais ne répond pas tout de suite à mon baiser, puis sa langue viens à la rencontre de la mienne, nous nous embrassons longuement, nos mains explorent nos corps, je lui fais remarquer que sa chatte est trop poilue à mon goût. " Fait ce que tu veux, vas y rase-moi " je la pousse doucement vers la salle de bain. Je lui demande d'enlever son slip, de s'asseoir sur le bord de la baignoire, je prends de la mousse à raser, un bic jetable, je commence par lui tailler le plus gros avec des ciseaux et je lui rase le tour des lèvres lui laissant juste une petite touffe de poil sur le bas ventre.

Elle regarde son sexe l'air satisfaite "je me demande ce que va dire François ". Je lui rince le minou, je passe mon doigt sur sa fente son clito est tout gonflé, je porte ma langue à son sexe. Elle appuie sur ma tête pour que je continue ma caresse puis brutalement elle tire ma tête en arrière pour que j'arrête. " Tu sais que c'est la première fois que je fais ça avec une femme ? " Me dit-elle "arrête, je me rhabille et je rentre, c'est trop pour moi " je la supplie "non reste regarde dans l'état où je suis tu ne peux pas me laisser comme ça " je prends sa main et je la porte à mon sexe "tu sens comme il est trempé, lèche le " je dis les derniers mots très sèchement c'est un ordre plutôt qu'une demande. " Va sur le lit, allonge-toi " elle m'obéit, je me mets entre ses cuisses, ma langue entre dans sa chatte, joue avec son clito. Je m'assoie sur son visage, "allez vas y lèche " elle est maladroite mais c'est très agréable j'ai sa chatte sous les yeux j'y plonge ma langue. Nous nous léchons longuement en fouillant tous les recoins de nos sexes, nos mains ne sont pas inactives et je lui mets un doigt dans le sexe le faisant aller comme une petite bite. Son sexe est de plus en plus mouillé et pas seulement par ma salive, je l'entends haleter, elle gémit, de l'entendre jouir j'explose aussi et je lui jouis dans la bouche.

A ce moment j'entends un bruit, je lève la tête et je vois Jean à poil en train de se branler dans l'échancrure de la porte, je lui fais signe de venir. Karine elle aussi a vu Jean, elle se lève précipitamment, se cache le sexe d'une main et essaie de remettre son soutien gorge de l'autre en lui criant de sortir. " Tu voulais connaître mon amant et bien le voilà. Ca fait longtemps que t'es là Jean ? " " Non 5 minutes j'ai entendu du bruit alors je suis monté et il faut dire que le spectacle est superbe. " Elle est belle la petite Karine, t'as vu ses seins ? " Je m'approche de Karine qui me repousse "ne fais pas l'enfant, tu m'as dis que Jean est ton type d'homme, profite, il est là pour toi. " Je lui prends la bouche, elle répond très timidement à mon baiser et Jean se colle sur ses fesses, elle se débat mais à deux nous la tenons assez fermement "tu sens sa queue tu n'as pas dû en voir souvent une si grosse. Allonge-toi qu'on te caresse " Elle s 'assoie sur le bord du lit, les larmes aux yeux "j'ai pas envie. "

" Nous si, regarde, touche ma queue, tu vois comme elle est dure, il faut que tu t'occupe d'elle maintenant, tu ne partiras pas d'ici avant de m'avoir vider les couilles " Je m'agenouille et j'enfourne le sexe de Jean dans ma bouche, "allez mets-toi à genoux et fait comme moi. " " Jamais c'est dégoûtant " Jean lui écarte ses cuisses et lui lèche le sexe "il est beau tout lisse. " " Oui c'est moi qui l'ai rasé. " La langue de Jean fait son effet elle se détend, je l'embrasse goulûment sur la bouche, elle répond à mon baiser, je lui caresse les seins. Je la fais mettre tête-bêche au-dessus de moi, Jean enfourne sa verge dans son vagin, le tout à quelques centimètres de mon visage, quelle vision. Jean la ramone de plus en plus vite elle apprécie visiblement le traitement qu'on lui inflige, je lèche simultanément les couilles de Jean et la vulve de Karine.

Jean se déplace, se met entre mes cuisses lève mon bassin et s'enfourne dans mon sexe il me pilonne. Karine est assise sur ma bouche je bois à son joli petit sexe nu. Jean se repositionne dans le vagin de Karine et la bourre avec force elle est en train de jouir, elle hurle. Au même moment Jean retire sa bite et me joui sur le visage, Karine s'écroule sur moi exténuée, c'est à ce moment que je jouis. Quel orgasme ! .

Après une période de repos bien mérité Jean caresse les seins de Karine, embrasse ses tétons, je m'occupe moi aussi d'un sein, la main de Karine se pose sur mon sexe. " Touche celui de Jean, fait le bander. " Elle prend effectivement le sexe de Jean à pleines mains et le branle elle caresse aussi ses couilles et son gourdin durci très rapidement prenant des proportions bien au-dessus de la moyenne "ouah! Quelle queue, j'ai pris ça dans moi, je ne sais pas comment ça a pu entrer " "suce-moi. " " Non j'aime pas ça. " " Tu l'as déjà fait au moins. " " Oui mais il a éjaculer dans ma bouche en me forçant à tout avaler, c'était dégueulasse, depuis je ne l'ai jamais refait. " " Fais le avec moi, tu verras il n'éjaculera pas dans ta bouche " Karine approche sa bouche du gland de Jean elle passe sa langue dessus, je lui caresse le visage l'embrasse puis j'enfourne le pénis le plus profond possible, je me retire et tend le bel engin à Karine pour qu'elle fasse la même chose, elle s'applique et avale la verge presque entièrement.

Nous nous partageons la queue nos langues se touchent et nous nous embrassons très souvent. Jean nous demande de s'occuper un peu plus de lui, il ouvre le tiroir de la table de nuit et dis à Karine : " As-tu déjà vu les gadgets de Marie ? " Il les sort et Karine est héberluée à la vue de tous ces objets. Jean prends un chapelet de 7 petites boules me demande de me mettre à 4 pattes puis il m'enfile les boules une à une dans mon anus "tu veux m'aider " demande-t-il à Karine, celle ci ne se fait prier et enfile les perles dans mon anus. " Tu vois elle va venir s'empaler sur ma queue et toi tu tireras doucement sur l'anneau pour enlever les billes " Je m'empale sur Jean la sensation d'être prise par les deux trous est exquise, Karine enlève les billes une à une trop rapidement à mon goût mais elle les remet aussitôt et lorsqu'elle les retire, je jouis et je m 'écroule sur le coté.

Quand je reprends mes esprits Jean est en train de chevaucher Karine, elle hurle de jouissance, c'est ce qui m'a tiré de ma torpeur,. Je me redresse et je vois que Jean lui a mis son pouce dans l'anus Jean se retire de sa chatte et nous tend fièrement son sexe devant nos visages il se branle et je prends sa bite dans la bouche pour avaler son foutre, je tends ma bouche à Karine qui goutte au sperme en me roulant une superbe gamelle. Nous nous écroulons tous les trois repus de sexe.

Depuis Karine viens de temps en temps me voir seule ou lorsque je suis avec Jean, mais surtout elle et François ont l'air amoureux comme au premier jour, mes leçons servent à quelque chose.

Bises, Marie.

Lire une autre confession de cette personne :

Confession de F n° 21

Partouze Groupe n° 05

Retour en haut de la page






Partagez ce récit :


Copyright 2003-2018 © Confession Intime