- En ligne, 49 connectés sur CI et Confession Intime, compteur de visites : Confessions, histoires et photos érotiques d'amateurs visiteurs depuis 2003... -
Vos Ecrits

PAGE D'ACCUEIL > Histoires et récits érotiques > Une douche

Histoire érotique - Une douche

V.E.n°10 Vos Ecrits n°10
Date 20/03/05
Nom Nicolas
E-mail nicolonicolas@yahoo.fr
Titre Une douche

<<< Précédente <<< >>> Suivante >>>

Valérie est allongée sous le drap alors que le soleil se lève doucement sur la chambre. Un rayon lumineux s'étend à travers la pièce et donne à chaque détail la beauté du matin.

La jeune femme bouge en soupirant comme dans la fin d'un rêve, ouvre les yeux et regarde autour d'elle : personne. On entend juste la voix étouffée d'un homme qui chantonne et le bruit de l'eau qui coule. Valérie se lève, nue, les longs cheveux en bataille, le corps sensuel et encore chaud, les seins généreux, un joli ventre doux, une toison noire clairsemée, de belles fesses rebondies et charnues et se dirige vers la voix. Elle ouvre doucement la porte de la salle de bain, la voix se fait de plus en plus forte. À travers le rideau de douche, la jeune femme peut deviner celui qui chante : Nicolas.

Valérie avance vers la douche et écoute Nicolas chanter et sans qu'il s'en rende compte, Valérie écarte légèrement les pans du rideau et glisse sa main vers Nicolas qui chantonne toujours et qui soudain se tait. Silencieux, il se baisse, prend et embrasse cette main offerte. Accroupie, sans se montrer, Valérie tente de ne pas rire. Elle ferme les yeux et se laisse faire. De l'autre côté du rideau, Nicolas lèche et suce les doigts de Valérie. Sa langue fait le tour de chacun d'eux comme s'ils étaient des bâtons de sucre d'Orge. Valérie sourit langoureusement. Nicolas retire sa main et d'un mouvement discret frôle celle de Valérie avec son sexe.

La jeune femme effleure avec délicatesse le sexe de Nicolas qui toujours à travers le rideau le saisit à pleines mains et lui fait faire un mouvement de va et vient. Elle le serre très délicatement, le sentant grandit et dressé de désir. Nicolas balance son bassin d'avant en arrière pour donner plus d'amplitude à la caresse de sa maîtresse. Doucement, sous l'eau chaude qui continue de ruisseler sur son corps, son sexe durcit dans la main de Valérie le caresse de plus en plus fermement. Nicolas soupire et avance son bassin et sa verge vers elle. La main de celle-ci continue la caresse, puis Nicolas fait glisser seulement son pénis entre les pans du rideau en gardant son corps caché derrière celui-ci.

Valérie continue son mouvement de va et vient en donnant de temps en temps un baiser sur le gland déjà rouge de désir. Elle le lèche et le suce. Elle fait aller sa langue du gland aux bourses très délicatement. Puis d'un coup, sans prévenir, elle prend le sexe du jeune homme entièrement dans sa bouche.. Nicolas laisse échapper un râle profond. Elle l'aspire, le suce en profondeur, en douceur et le fait disparaître par intermittence dans sa bouche. Nicolas relève la tête et soupire de plaisir. Délicatement il ouvre les pans du rideau pour admirer sa belle qui continue très sensuellement de le sucer. Il lui caresse les cheveux et sourit en admirant le mouvement des lèvres sur sa verge durcit.

Se retirant de ce nid chaud, l'homme se baisse et embrasse la femme. Valérie prend la bouche de son amant et échange un baiser passionné. Nicolas la relève sans décoller sa bouche d'elle. Il l'entraîne sous l'eau chaude avec lui. Sous le jet, les amoureux s'embrassent fougueusement unissant langue et salive. Ils se serrent l'un à l'un pour ne former qu'un seul corps. Amoureusement, Nicolas embrasse les épaules de Valérie, ses bras, ses mains et remonte vers ses seins. Il lèche les tétons et palpe très doucement les globes gonflés de désir. Valérie rejette sa tête vers l'arrière et s'abandonne au plaisir.

Elle prend le pommeau de la douche et s'asperge d'eau pour calmer ce feu qui consume son corps. Nicolas continue de sucer les bouts des seins, Valérie soupire délicieusement. Il lui caresse le dos en aspirant les seins, puis fait glisser sa bouche vers le ventre de la jeune fille. Elle relève ses cheveux et continue de faire couler l'eau sur son corps tout en respirant profondément. Accroupi, Nicolas lui caresse le ventre et admire ses cuisses et sa toison. Le joli triangle de poils noirs, sous l'effet du désir et de l'eau, ne cache plus le début de l'intimité de Valérie. Nicolas caresse la toison et doucement glisse ses doigts entre les cuisses. Sous l'effet de la caresse, elle écarte un peu les jambes. Nicolas embrasse le triangle noir et descend plus bas et, avec sa langue, commence à lécher très délicatement les lèvres finement ourlées de Valérie qui gémit.

La jeune femme remet le pommeau de douche sur son support pour libérer ses mains qui meurent d'envie de caresser les cheveux de Nicolas et qui maintiennent sa tête longtemps encore pour savourer cette caresse. Puis très naturellement, elle pose un pied sur le rebord de la baignoire pour écarter plus l'angle du désir. Nicolas admire le spectacle de la fente entrouverte de sa bien-aimée. Il plonge sa langue entre les petites lèvres brunes et l'entrée du vagin, puis remonte plus haut et titille le clitoris gonflé de désir, provoquant chez Valérie des tremblements de désir. Les yeux fermés, la jeune femme savoure cette caresse intime. Elle prend ses seins et fébrilement les presse, les caressent, durcissant ses tétons.

Prise d'un désir plus fort, elle change de position présentant à Nicolas ses fesses rondes. Il caresse les cuisses et remonte vers les fesses en lui donnant de grands coups de langue sur le postérieur offert. La jeune femme se penche et pose ses mains sur le rebord de la baignoire. Dans cette position, Valérie magnifiquement offerte et ouverte se laisse admirer. Sa fente, ses grosses lèvres écartées par le plaisir, ses petites lèvres dépassant joliment et le petit anneau étroit palpitant entre les fesses, sont un spectacle magnifique pour Nicolas.

Gourmand, il plonge sa langue dans la fente mouillée de Valérie qui pousse un râle de plaisir. Comme si sa langue était un pénis, il pénètre le vagin de la jeune femme qui remue un peu plus les fesses sous la caresse. Très subtilement, Nicolas les écarte un peu, fait aller sa langue plus haut et commence à lécher l'entrée tant convoitée. Puis il redescend sa langue et la replonge entre les lèvres mouillées de sa maîtresse. S'attardant sur le clitoris, le corps de la jeune femme tremble.

Tout en continuant de titiller le bouton du plaisir, Nicolas caresse d'un doigt l'anneau étroit et délicatement le pénètre. La jeune femme sous l'effet conjugué de la langue et du doigt pousse un cri de plaisir. Elle fait passer sa main entre ses genoux et saisit le sexe de Nicolas puis dans un murmure tremblant lui dit :

- « Prends-moi mon amour, j'ai envie de toi. »

Sans un mot, Nicolas se relève et l'embrasse dans le cou. La jeune femme se frotte à lui pour l'inviter au voyage. Nicolas léchouille les oreilles de Valérie présentant le gland à l'entrée du vagin humide. La jeune femme se penche plus en avant et Nicolas pousse doucement son sexe à la pénétration dans un mouvement lent et long. Cette entrée laisse Valérie sans voix, bouche ouverte et yeux fermés. Sa respiration coupée est signe de bonheur.

Arrivé au fond du vagin Nicolas reste un moment sans bouger caressant à la fois le dos et les seins de Valérie. Les mains sur les hanches de son amante, Nicolas commence un lent et profond va-et-vient qui fait gémir Valérie. La verge dure et bien lubrifiée entre et sort de la chatte de la jeune femme en douceur. A chaque mouvement les deux amants gémissent d'un plaisir fort. Puis Nicolas accélère le mouvement, Valérie gémit de plus en plus fort. Par moments, le jeune homme donne des coups de reins pour aller au plus profond de Valérie, il accélère la cadence, elle pousse des petits cris de jouissance.

De plus en plus vite et fort, Nicolas ne peut s'empêcher de caresser le petit cul de Valérie qui ne cesse de pousser des gémissements. La verge tendue il la défonce tout en pénétrant l'anus d'un doigt expert. Les gémissements ont laissé place à des cris. Les hanches du jeune homme claquent sur les fesses rebondies de la jeune femme. Pénétrée par les deux orifices, Valérie va jouir, Nicolas accélère encore le mouvement en continuant de la doigter.

- « Oui ça monte là, oui c'est délicieux. Continue... J'aime. Oui.. Dit-elle aux anges ».

Excité par ces paroles, Nicolas se déchaîne. Valérie dont les cris montent en crescendo est secouée de soubresauts violents et de tremblements électriques, sa jouissance est à son zénith. Nicolas la tient par les hanches et reste au fond d'elle pour renforcer le plaisir de sa douce qui continue de crier et de trembler de jouissance. Au milieu de son plaisir, Valérie caresse les bourses chaudes et douces de Nicolas et d'un geste sûr,elle retire la verge trempée de son vagin pour la présenter entre ses fesses.

- « Viens, mon amour, prends-moi par la aussi. »

N'y tenant plus, Nicolas place son gland gonflé de désir près de l'orifice étroit et sombre. L'anneau étroit palpite sous le frottement du gland se fait de plus en plus accueillant et large. Nicolas force son gland à pénétrer le cul de Valérie qui gémit. Très doucement, il s'introduit. Valérie se détend et caresse son clitoris. Le jeune homme pousse son sexe et la pénètre. La verge s'enfonce plus profondément et commence un lent va et vient.

- « C'est délicieux, oui va plus vite, défonce-moi.. Mon amour, » dit Valérie.

- « Je vais jouir, répond Nicolas.

- « Oui vas -y, je te veux... »

Nicolas accélère sa sodomie tenant Valérie par les hanches. Le piston entre et sort de plus en plus vite, de plus en plus fort. Elle jouit plus fort, le mouvement de Nicolas s'intensifie, il est traversé par un plaisir immense qui le pousse à labourer le cul brûlant de Valérie qui en crie de joie. Et dans un soubresaut violent, Nicolas éjacule dans Valérie. Leurs cris n'en fait plus qu'un. Ils jouissent ensemble. Nicolas reste ainsi quelques secondes, épuisé de plaisir.

Après trois coups de rein très doux, il se retire d'entre les fesses de sa bien-aimée. Valérie se redresse et embrasse son amant d'un baiser doux et profond. Sous la douche chaude, tous deux s'allongent dans la baignoire qui s'est remplie. Allongée sur Nicolas, Valérie ferme les yeux en savourant encore ce bonheur. Il ferme l'eau et dans un silence, tendrement les deux amants s'endorment profondément.

Nicolas.

Retour en haut de la page






Partagez ce récit :


Copyright 2003-2019 © Confession Intime